logo Le moteur de recherche de la télé

Chroniques d'en haut


diffusion le jeudi 9 janvier 2020 à 9h10 sur France 3

– Bisous Marie, merci!
– Bonne journée, alors. Profites-en bien. Tu nous le dis!
– Bien sûr, je n'y manquerai pas. Je ne vais pas rien faire. Je vais faire des choses que je n'ai pas le temps de faire actuellement carje n'avais pas assez de temps pour faire certaines activités. Même de marcher, de refaire peut-être du ski. Pour l'instant, je n'ai pas du tout organisé. A part le fait que je vais m'occuper du hammam, ce qui va me prendre aussi du temps. La suite, on verra demain.
– L'hiver est terminé. A Saint-Christophe, les jours s'écoulent paisibles, en attendant l'été et sa cohorte de touristes. L'occasion de se mettre en place pour Eric et Julie, les nouveaux gérants de La Cordée. En s'installant dans le village, le couple avait eu le coup de coeur pour l'établissement de Marie-Claude. Aujourd'hui, c'est leur tour de faire vivre le commerce centenaire.
– Nous, on ne veut rien changer. On veut garder le même esprit.
– Si on a repris le lieu, c'est parce qu'on aimait l'âme qui s'en dégageait. Sinon, on n'aurait pas repris, si c'était pour tout changer.
– Passer derrière Marie-Claude, c'est difficile car c'est un personnage qui a fait monter La Cordée en puissance et qui a fait connaître Saint-Christophe. C'est un établissement de renom qui est connu nationalement, je pense. Ce n'est pas rien de reprendre derrière Marie-Claude. On essaye de faire notre trou, on va y arriver mais ça risque de prendre du temps.
– A quelques mètres de là, Marie-Claude continue de s'occuper de cet espace qu'elle a nommé Le bâtiment appartient à sa famille depuis des générations. Au fil des ans, Marie-Claude l'a aménagé, retapé, modernisé. Il comprend un dortoir, un hammam traditionnel et une grande salle destinée à accueillir des concerts, des expositions et des projections de films.
– C'est quelque chose qui ne demande qu'à vivre, cette salle. Je n'avais pas le temps de le développerjusque-là. La Cordée, ça remplissait ma vie. Mais peut-être un peu trop à certains moments. Là, il faut que je trouve d'autres façons de remplir ma vie. Il y aura sûrement beaucoup moins de monde qui viendra ici que ce qui peut Après, dans un bar, c'est quand même des rapports, même s'ils sont intéressants, ça reste des rapports plus superficiels.