logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mercredi 8 janvier 2020 à 4h50 sur France 5

– Y.Robiou du Pont: Beaucoup d'études montrent l'effet du changement climatique. Ça va prendre beaucoup de formes. Les incendies vont se multiplier et seront plus intenses. Ily aura aussi des inondations et d'autres types de phénomènes extrêmes qui toucheront l'Australie. C'est un pays assezjeune, culturellement. Il avait appris à vivre avec les éléments, mais il a perdu cette culture. Il doit réapprendre à le faire par les mesures de prévention et l'adaptation au feu, mais aussi dans la façon de gérer et de vivre avec ça.
– César Roux : Les habitants des villes se préparent à quitter ces terres? Comment ils préparent leur avenir dans ce pays?
– Y.Robiou du Pont: Les habitants des villes ont une vision différente des habitants de la campagne. Ils supportent beaucoup plus les mesures sur le climat. Ils se voient beaucoup plus en lien avec des mesures climatiques. Ceux qui connaissent la nature et qui ont un point de vue souvent pas en accord avec les politiques climatiques...
– César Roux : Ily a un débat politique assez fort, en Australie. Le gouvernement est classé comme climatosceptique. 500 millions d'animaux affectés par les incendies. On parle maintenant de 1 milliard. Toutes les espèces sont touchées? Comment on arrive à ce chiffre?
– Frédéric Denhez : Je n'en sais rien, c'est à la grosse louche. Il ne faut pas prendre le chiffre au pied de la lettre. Ce serait inquiétant si ça menaçait l'existence même d'espèces. Beaucoup d'espèces qui vivent en Australie, dont le koala, l'opossum ou le wallaby ne vivent que là-bas. Là se pose la question de l'appauvrissement génétique. Est-ce que l'espèce pourra se reconstituer à partir de ce qui restera?
– N.Girouard: En même temps, avant ces épisodes d'incendie, on savait que l'état de la biodiversité en Australie était préoccupant. Ily avait déjà 511 espèces d'animaux menacées et plus de 1300 espèces de plantes. Ily a déjà pas mal de pression à cause de la fragmentation de l'habitat et le défrichement des sols.
– César Roux : Là, ça n'aide pas.
– N.Girouard: Justement. Le gouvernement pourrait prendre le contre-pied de cet événement pour pousser de l'avant sa stratégie de biodiversité.