logo Le moteur de recherche de la télé

C dans l'air


diffusion le mercredi 8 janvier 2020 à 4h50 sur France 5

– Je ne sais pas comment leur faire comprendre ce qui s'est passé. Tout est parti. On n'a plus rien.
– Des pertes matérielles et humaines. Ce matin se tenait une cérémonie en l'honneur d'un pompier décédé, du Premier ministre australien. Depuis septembre, 24 personnes ont été victimes des incendies. La faune australienne aussi est extrêmement touchée. 480 millions d'animaux sont morts. Du bétail, comme sur ces images, mais aussi des koalas. 8000 membres de cette espèce sont morts. Cette image d'un koala secouru au milieu des flammes a fait le tour du monde, faisant de l'animal l'un des symboles du drame.
– Notre population de koalas a diminué de 50 %. Nous abritons une race d'oiseau qui ne vit qu'ici et qui n'a désormais plus d'habitat.
– La fumée des incendies atteint aussi les grandes villes. Canberra est désormais classée capitale la plus polluée du monde. La ville semble presque déserte, malgré ses 380 000 habitants. De nombreux passants portent désormais un masque.
– Même au bureau, je le sens en permanence. Ily a une odeur de feu, de fumée.
– J'ai mal à la gorge. J'ai développé une maladie respiratoire. Je ne suis pas allée travailler carj'étais malade.
– Les fumées des incendies ont atteint la Nouvelle-Zélande et pourraient accélérer la fonte des glaces. Ça a aussi atteint le Chili et l'Argentine.
– César Roux : 250 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère. Les masques les protègent, à Canberra?
– A.-L.Barral: On ne peut pas dire que l'efficacité des masques soit encore totalement prouvée. C'est pour se protéger des particules de poussière, de fumée.
– César Roux : La capitale de l'Australie est vide. On imagine que l'activité économique tourne au ralenti. Les conséquences sont visibles.
– Frédéric Denhez : On peut déjà supposer les conséquences pour la santé. Ily a des microparticules de 2,5 microns de diamètre. Ça augmente la fréquence de survenue des maladies cardio-vasculaires car ça passe directement dans le sang. C'est la grande inquiétude des médecins en Australie. Ils s'attendent à une surmortalité dans les mois à venir.
– César Roux : Question.