logo Le moteur de recherche de la télé

Richelieu, un cardinal à abattre (1626-1632)

La guerre des trônes, la véritable histoire de l'Europe


diffusion le mercredi 8 janvier 2020 à 1h40 sur France 5

– Richelieu a été averti par ses espions de ce tête-à-tête et il décide d'intervenir pour plaider sa cause en passant par une porte dérobée.
– Ancien ministre de Marie de Médicis, le cardinal habite le Petit Luxembourg. Cette maison est aujourd'hui la résidence officielle du président du Sénat. Richelieu sait que, ce jour-là, la reine mère en a fait fermer toutes les portes. Mais grâce à ses espions, il sait aussi que l'une d'elles est restée ouverte.
– A cause de lui, la France se bat contre les catholiques. Mon fils, renvoyez-le !
– Le cardinal est le plus grand serviteur de la France. En italien.
– Madame, de grâce, parlez français !
– Je gagerais que l'on parle de moi. Tu me dois tout, misérable. Ta situation, ton pouvoir, ta fortune...
– Et que vous ai-je fait, madame ?
– Sortez de ma maison et ne vous montrezjamais plus devant moi. Je ne veux plus être en sa présence nulle part.
– La reine mère partie, Louis XIII quitte le palais sans un mot pour le cardinal. Il pleure. Immédiatement, la rumeur se répand à la cour: le roi n'a pas défendu Richelieu. Pour tous les dévots, le cardinal est un homme fini. Richelieu est terrassé. Pour éviter l'exil, il se précipite chez lui, ici, et fait ses bagages. Mais alors qu'il s'apprête à fuir, intervient le 3e et dernier acte de cette folle journée des Dupes. Action ! Il est urgent pour le cardinal de quitter la cour. Mais à peine est-il sur le point de s'enfuir que le roi lui ordonne de le rejoindre. Louis XIII a alors quitté Paris pour ce qui n'est encore qu'un pavillon de chasse, à Versailles. qu'il a convoqué son ministre.
– Pardon, Sire, d'avoir fait attendre le meilleur de tous les maîtres.
– Eminence, Ma mère veut votre tête. Et mon frère aussi. Je reste le suzerain de ce royaume. Etje vous renouvelle ma confiance.
– Richelieu, ému, l'a échappé belle. Mais ses ennemis, eux, n'ont pas dit leur dernier mot. En février 1631, le roi décide d'exiler sa mère de la Cour. Finis, le faste et le luxe du somptueux palais du Luxembourg. Marie de Médicis est assignée à résidence à Compiègne, au nord de Paris.