logo Le moteur de recherche de la télé

Richelieu, un cardinal à abattre (1626-1632)

La guerre des trônes, la véritable histoire de l'Europe


diffusion le mercredi 8 janvier 2020 à 1h40 sur France 5

– Gaston d'Orléans, le jeune frère du roi de France, que l'on appelle Monsieur. Gaston d'Orléans est un jeune homme ambitieux, mais aussi paresseux et impulsif. Unique héritier du trône de France, il rêve de porter la couronne de son frère aîné. Mais un homme l'empêche de hâter le destin. Devenu le principal ministre de Louis XIII, Armand Jean du Plessis, cardinal de Richelieu, est aussi craint que détesté. La reine mère, Marie de Médicis... la femme du roi... le propre frère du roi... Tous lui reprochent sa politique contre les Habsbourg, puissante famille catholique entourant la France depuis un siècle. Le roi Philippe IV d'Espagne dirige l'Espagne, le Portugal, les Pays-Bas, une partie de l'Italie, et l'Amérique du Sud. Quant à Ferdinand II de Habsbourg, sur tout le Saint Empire romain germanique. Pour Richelieu, il est stratégique de faire cesser l'hégémonie susceptibles d'envahir la France. En revanche, pour Marie de Médicis et Anne d'Autriche, apparentées aux Habsbourg, il est inacceptable que des catholiques luttent contre d'autres catholiques. Pour se débarrasser de Richelieu, tous les moyens leur sont bons. Mais le roi n'est pas dupe des complots qui agitent sa famille. Chuchotis. Après avoir ordonné l'exécution du comte de Chalais, le roi entend punir les autres comploteurs.
– Ah ! Mon cousin.. Entrez.
– Il organise un tribunal exceptionnel. La vérité doit éclater. Sur le banc des accusés, Louis XIII convoque sa propre épouse, Anne d'Autriche.
– Madame.
– Avec froideur, il lui ordonne de prendre place sur un tabouret, et non sur une chaise à bras comme l'exige son rang. Telle une criminelle, la reine de France subit un interrogatoire.
– Mon cousin. Veuillez maintenant expliquer à la reine la raison de sa présence parmi nous.
– Madame, j'ai sous les yeux les minutes du procès de M. de Chalais. Ce document nous montre que vous avez participé...
– Le cardinal lui lit les aveux du comte de Chalais avant sa décapitation.
– Et ce complot avait pour but de faire assassiner Sa Majesté, ainsi que ma personne.
– Des aveux dans lesquels apparaît le nom d'Anne d'Autriche.