logo Le moteur de recherche de la télé

Richelieu, un cardinal à abattre (1626-1632)

La guerre des trônes, la véritable histoire de l'Europe


diffusion le mercredi 8 janvier 2020 à 1h40 sur France 5

– QUI RESONNE ET C'EST TRES BIEN.
– Les Beatles étaient des grands spécialistes de cela. McCartney prenait la voix du haut et Lennon était en harmonie en dessous.
– Sa toute 1re expérience, c'est ce duo avec sa muse Barbara.
– C'était de la chance car elle faisait partie des artistes qui m'avaient fortement influencé musicalement.
– Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous.
– Les chansons de J.Clerc, c'est une voix mais aussi une mélodie car toute sa vie, il les a composées lui-même, ses chansons. Comment a-t-il fait pour les rendre immortelles?
– Quand on vient d'en écrire une, je suis toujours persuadé que c'est la meilleure chose que j'ai jamais faite de ma vie, ce qui n'est évidemment pas vrai. Ce qui est amusant, c'est que la chose qui est trouvée et qui sort comme ça relève encore malgré tout du miracle. On tourne en rond sur des accords, des débuts de mélodie et tout d'un coup, ily a un jaillissement. Ca, ça peut être un début de chanson, par exemple. Mais après, pendant des semaines et des semaines, je le retravaille. Je le retravaille dans la vie quotidienne, en me promenant, en cuisinant. C'est pour ça que je pense que j'invente des petites mélodies, comme tous les chanteurs populaires.
– C'EST QUE LE TEMPS EST AUX DEMOISELLES CE QU'IL EST AUX PAUVRES HIRONDELLES IL FAUT FAIRE VOLER CES JUPONS.
– Il neige bien avant la saison.
– On adore J.Clerc, bien sûr, mélodiste exceptionnel.
– Ce n'est pas loin, l'écriture et la musique. Quand il raconte comment il écrit ses chansons, c'est pareil. On a la 1re phrase d'un livre et après, on tourne autour. On va à la cuisine, on promène son chien, et on se dit... Et ça part comme ça. Et on peut passer un temps fou.
– Vous écrivez en musique?
– Oui, j'aime bien mettre un peu de musique derrière. Je ne l'écoute pas vraiment mais quand j'ai des passages à vide, quand je cherche un mot, par exemple, j'ai une espèce de coussin sur lequel m'appuyer. Si je redescends de mon monde et que c'est silencieux, c'est brutal. Avec un peu de musique classique ou de jazz tranquille, je peux me poser délicatement.