logo Le moteur de recherche de la télé

En quête de rédemption

Chicago Police Department


diffusion le mercredi 8 janvier 2020 à 1h20 sur TF1

– On va bien faire les choses. Dites-moi pourquoi vous avez tué Ruffalo et je ferai tout pour alléger les charges contre Eric.
– Où est Woods ? Je dois discuter avec lui.
– Il ne peut rien pour vous. Vous ne pouvez mettre ça sur le dos de personne. Finis les mensonges. J'ignore...
– Si, vous le savez. Vous allez tout me dire.
– Si, maintenant ! Ecoutez-moi ! J'ai un truc à vous dire. J'espère que ça vaut le coup.
– Attendez.
– On y va. Direction, le comité de surveillance.
– Pour quelle raison ?
– Insubordination et refus délibéré d'obéir à un ordre direct donné par un supérieur.
– Chef, je fais qu'enquêter sur l'affaire Dowd.
– Ton interlocuteur, c'est moi. Est-ce que c'est clair ? Tes entourloupes, c'est terminé. Tu viens.
– Transmettez au district central tout ce que vous avez.
– On libère Scalise ?
– Attends, attends. Un texto vient d'arriver sur son portable. Il vient d'un numéro inconnu.
– C'est Eric. Il a un téléphone prépayé.
– On triangule le signal pour voir si on le localise.
– On y va. Signal sonore C'est celle-là au fond.
– 2e étage. Appartement 25, au fond du couloir. Eric Scalise ! C'est la police de Chicago !
– Je viens de...
– Qui ?
– Eric, on sait que t'as juste voulu défendre l'honneur de Jojo. T'as sûrement pas voulu que ça se passe comme ça.
– On pense que t'as pris l'arme de ton père et que t'es allé trouver Richie. Et c'est parti en vrille.
– Mais c'est l'arme de ton père. Du coup, ta mère et lui sont coupables de t'avoir fourni une arme. Juste parce que tu pouvais y avoir accès.
– A moins qu'ils t'aient poussé à tuer Richie. C'est ce qui s'est passé ?
– JoJo est une fille géniale. Elle a seulement fait une erreur. Ses photos devaient pas être diffusées. Elle a quand même envisagé le suicide. Je suis allé voir Richie pour qu'il arrête. Il a éclaté de rire. Il m'a tourné le dos et il s'est barré. Alors j'ai sorti le flingue. Je voulais qu'il comprenne que j'étais sérieux. Et il a dit : "Enfoiré. T'as emmené un flingue. "T'es prêt à tirer ?" Je me souviens même pas avoir appuyé sur la détente. Quand le coup est parti, j'ai lâché le pistolet etj'ai couru.