logo Le moteur de recherche de la télé

Passage des arts


diffusion le mercredi 8 janvier 2020 à 1h15 sur France 5

– C'est merveilleux. Je crois que c'est le seul pays au monde, et naturellement, c'est le plus beau pays, à cause de cela précisément.
– Pourquoi avez-vous aimé R.Gary?
– J'ai vraiment craqué pour Romain. Vous avez vu, cet homme est plus grand que nature. Il a eu une vie incroyable. Il était toujours en train de se bagarrer pour quelque chose. C'est quelqu'un qui avait des rêves très grands. Je l'ai connu à la fin de sa vie, etj'ai toujours pensé que Romain était mort car ses rêves n'avaient plus de place. Il rêvait trop grand pour la vie. Et il avait connu une époque où l'on pouvait rêver aussi grand que la vie et et ça se réalisait. A la fin de sa vie, je me rappelle, regardez... Il a un pauvre regard triste.
– Il avait aussi perdu sa femme qui s'était suicidée.
– Oui, et surtout, il y avait un truc qui s'était fêlé à l'intérieur de lui, je pense. Il n'avait plus tellement envie de se bagarrer.
– Lui aime bien que les critiques soient sévères, c'est ce qu'il dit.
– Oui. En même temps, il était très triste de ne pas être reconnu, car il n'a pas été reconnu par le milieu parisien. Maintenant, il a une énorme revanche car c'est la jeune génération qui redécouvre R.Gary. Il recommence à être lu. Mais je me souviens, il était triste que les critiques ne lui consacrent que très peu de place. Ils parlaient toujours de lui de la même manière. C'est pour ça qu'il a inventé Ajar.
– Il a pris sa revanche avec un 2e prix Goncourt, sous le nom d'Emile Ajar. Vous, vous avez beaucoup vendu, vous vendez beaucoup de livres. R.Gary parle de la France mais parfois, le succès n'est pas très populaire, ou en tout cas dans ce milieu littéraire-là, on ne vous aime pas forcément.
– Non, je sais.
– Et ça vous est égal?
– C'est drôle, quand il dit "quand on est loin". Moi, j'ai beaucoup vécu à New York, j'y ai passé 12 ans, j'y vais très souvent. C'est vrai qu'on voit ça de plus loin. On se dit que voilà, quoi. on aime bien la réussite.
– Et surtout, il ne faut pas exagérer. Je reçois beaucoup de mails, de lettres de gens qui me remercient et me disent bravo.