logo Le moteur de recherche de la télé

Le défilé

Défilé du 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 9h45 sur TF1

capture
– Il y en a?
– A.-C.Coudray: Elles sont engagées, mais on ne peut pas dire grand-chose sur leurs missions. Elles font beaucoup de renseignements. Elles se sont illustrées cette année avec les commandos Hubert. On a tous en tête le sacrifice de ces 2 hommes qui ont donné leur vie pour que des otages français reviennent. On comprend, quand on fait du renseignement, la nécessité du camouflage. Ils sont entraînés à rester plusieurs jours totalement discrets sur les lignes ennemies.
– Lieutenant-Caporal Emilie: Ils peuvent être parachutés derrière les mines et s'infiltrer. Ces petits véhicules peuvent être
– Gilles Bouleau : Comment communique-t-on sans se faire repérer lorsque l'on est dans les forces spéciales, derrière les lignes ennemies? On maintient le silence a minima?
– Lieutenant-Caporal Emilie: Oui, au moins.
capture
– Gilles Bouleau : Ils sont largués par hélicoptère. On retrouve une forme de mobilité.
– A.-C.Coudray: "L'art de la guerre est de deviner ce qu'il y a de l'autre côté de la colline", disait Wellington. Vous allez voir maintenant les drones. L'armée française travaille sur de nombreux prototypes. Ça intéresse beaucoup les invités d'Emmanuel Macron.
– Gilles Bouleau : Le président du Portugal est très intéressé.
– A.-C.Coudray: Le défilé aérien se met doucement en place. C'est un nouveau drone de belle taille.
– Gilles Bouleau : Il est embarqué sur un pick-up.
– A.-C.Coudray: C'est l'armée de l'Air qui travaille avec ce drone.
– Gilles Bouleau : C'est un drone d'observation qui peut rester 50mn en l'air. Il a des yeux bien plus performants que l'oeil humain. Il peut filmer, prendre des photos et communiquer de précieuses informations. lance depuis une petite rampe, c'est un avantage.
– Gilles Bouleau : Il n'a pas besoin de beaucoup d'espace.
– A.-C.Coudray: On voit très bien cette rampe sur la voiture. On voit à nouveau les brouilleurs de drones. Ce n'est pas le seul apanage de l'armée française. Ce sont des outils utilisés par nos ennemis également. Ces drones peuvent être armés, piégés parfois. Il faut donc les neutraliser.
– Gilles Bouleau : Voici un drone qui vous rappellera quelque chose.
capture