logo Le moteur de recherche de la télé

Le défilé

Défilé du 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 9h45 sur TF1

capture
– Il a été conçu avec la coopération franco-allemande. L'Agence de l'innovation de Défense travaille sur ces prototypes. Certains sont déjà opérationnels sur le terrain. Il y a aujourd'hui des moyens d'aller chercher l'information sans mettre en danger les hommes. Ces robots et drones, vous les verrez tout à l'heure. Voilà tout ce qui est à disposition de l'armée pour éviter d'exposer des vies et aller chercher des informations très précieuses.
– Gilles Bouleau : On est loin du corps On est dans le renseignement du XXIe siècle. Le soldat arrive.
– A.-C.Coudray: Il a transporté jusqu'à 80 kilos en toute tranquillité. Il est très en forme.
– Gilles Bouleau : Il y a un exosquelette qui fait du déport de poids et qui permet de porter des charges sans fatigue. Ça a l'air d'intéresser. C'est la guerre d'aujourd'hui et de demain avec ces engins qui permettent obtenir des images et du son.
capture
– Lieutenant-Caporal Emilie: Ce sont des petits engins qui permettent d'être utilisés par tout le monde. Ils peuvent être utilisés pour faire de la reconnaissance en toute sécurité.
– A.-C.Coudray: Au Mali, la majorité des morts sont dues à des
– Gilles Bouleau : Il y a toutes les tailles d'engins et de robots. Certains pèsent 500 kilos jusqu'à une apparition dans quelques instants d'un tout petit robot, à peine visible à l'oeil nu.
– A.-C.Coudray: Il pèse 100g. J'espère qu'on pourra le voir.
– Gilles Bouleau : Il est tout petit. C'est sa fonction.
– A.-C.Coudray: Et voici le robot Mule, très pratique sur le terrain. Il permet de soulever 2 fois son Il pèse 400 kilos. Il peut transporterjusqu'à une tonne. Il peut transporter des blessés, des munitions. Ce militaire transporte sa caisse avec une facilité déconcertante.
– Gilles Bouleau : On retrouve des exosquelettes dans l'industrie également pour alléger le fardeau pour ceux qui ont de lourdes pièces à soulever. Cette technologie est en plein développement.
– A.-C.Coudray: Ce sont maintenant de plus gros engins qui vont arriver. On a beaucoup parlé du Griffon. C'est le véhicule que l'armée attend avec impatience. Au Sahel, il fait très chaud dans ces engins.
capture