logo Le moteur de recherche de la télé

Les préparatifs

Défilé du 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur TF1

– On a l'impression d'une armée ancienne bien qu'elle soit moderne. Les satellites ne défilent jamais. Lieutenant-colonel, vous êtes ingénieur en télécommunication et spécialiste de la guerre électronique. Vous êtes au commandement interarmées de l'espace.
– Lieutenant-Caporal Emilie: Oui, pendant 3 ans. On a des satellites militaires.
– J.-P.Pernaut: A quoi servent-ils? faire de la communication, notamment à relier la métropole au théâtre d'opérations. Les satellites nous permettent de faire du renseignement, de l'observation spatiale. Ça nous permet de prendre des images mais aussi des renseignements électromagnétiques depuis l'espace.
– J.-P.Pernaut: On évoque assez rarement cette partie de l'armée. Amandine Henry continue de s'équiper.
– Gilles Bouleau : Je suis sur les Champs-Elysées. Le 14-Juillet est souvent pour nous l'occasion de faire connaître au grand public les personnalités remarquables. Colonel, vous êtes à mes yeux une personnalité remarquable. Vous avez été décoré hier, chevalier de la Légion d'honneur. Un mot de présentation. Vous êtes médecin militaire.
– Oui.
– Gilles Bouleau : Vous êtes l'officier le plus décoré dans le service de santé des Armées.
– Gilles Bouleau : Parlons de ce qui s'est passé début juillet 2018. Vous étiez à Gao avec vos hommes.
– Des véhicules français ont été pris à partie par un engin bourré d'explosifs. Nous avons eu à charge plusieurs dizaines de blessés français dans des conditions particulières. C'était au milieu de la ville de Gao. C'était peu classique.
– Gilles Bouleau : C'était un attentat. De nombreux blessés parmi vos hommes. Il y a un certain nombre d'hommes et de femmes qui sont là. Que se passe-t-il dans les minutes qui suivent? Quels sont les gestes à accomplir?
– Nos soldats sont formés au sauvetage combat niveau 1. Les premiers gestes ont été effectués. Ensuite, mon rôle était surtout de faire du triage et de donner les consignes à mon équipe médicale composée d'un médecin et d'infirmières pour permettre une opération rapide.
– Gilles Bouleau : Un an est passé. Comment vont-ils? 1 1 blessés.