logo Le moteur de recherche de la télé

Les préparatifs

Défilé du 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur TF1

– Tout continue à se préparer. On va retrouver Gilles Bouleau.
– Gilles Bouleau : Oui. Nous sommes toujours au pied de l'Arc de Triomphe. On parle souvent dans nos journaux télévisés de 13h et 20h, le week-end, des opérations extérieu res. français. Je reconnais que c'est parfois un peu abstrait. Voici 2 visages très concrets des risques qui sont pris chaque jour, chaque seconde par de très courageux militaires. Voici un maréchal et un première classe. Un petit mot de présentation. Vous étiez au Mali en train de combattre dans un camp temporaire au milieu de nulle part. A côté de ce camion, on était le 10 mars. Que se passe-t-il?
– Nous étions en attente pour reprendre notre convoi. A un moment donné, un véhicule est venu se faire exploser à 20m de notre position.
– Gilles Bouleau : Vous avez compris qu'il y tout le temps sous Vous êtes tout le temps sous pression. Il y a souvent des alertes.
– L'explosion était très importante. On s'est rendu compte immédiatement que le risque était présent.
– Gilles Bouleau : Qu'avez-vous fait?
– Nous sommes équipés de gilets pare-balles des Ensuite, j'ai mis en place des personnels pour assurer le secteur de surveillance.
– Gilles Bouleau : Il y a ici un armement. Il y a donc moyen de répliquer. Romain, qu'avez-vous fait à ce Combien de temps de réflexion avez-vous eu? A l'issue de l'explosion, je me suis posté à la mitrailleuse. J'ai tout de suite compris que J'ai constaté l'assaut ennemi. A partir de là, j'ai dû riposter.
– G.Bêteslu: Ça a duré combie
– G.B êtes très jeune.é combie Vous êtes très jeune. Avez-vous le droit de dire que vous avez eu peur ou très peur?
– Un peu de peur, mais beaucoup d'adrénaline. On n'y pense pas forcément. Les réflexes reviennent. On les a appris.
– Gilles Bouleau : Et vous vous dites que ces mois d'entraînement servent à quelque chose. Vous n'êtes pas submergés par la peur et l'effroi.
– Tout à fait. On a travaillé pendant plusieurs mois avec plusieurs cas possibles d'attaques et de risques. Ça a bien servi.
– Gilles Bouleau : Vous allez descendre tout à l'heure. Vous êtes dans la joie On va défiler avec le Maréchal des logis.