logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 12h55 sur France 3

capture
–  A. Pasteur : Et déjà la galère pour Yoann Offredo, distancé dès les premiers kilomètres.
– T. Adam : Des nouvelles rassurantes pour Alessandro De Marchi. Il va être transporté sur un brancard, on prend toutes les précautions possibles. Il va être transporté à l'hôpital pour faire des radios. Il a frappé sur le côté gauche. Je l'ai vu bouger et parler avec son directeur sportif. Il se plaignait de l'épaule gauche, de la clavicule.
Il y avait un peu de sang par terre, il a frappé le visage et les lunettes lui ont ouvert l'arcade gauche. Evidemment il y a le choc, il y a aussi le fait d'abandonner, plein de choses qui se mélangent. En ce qui concerne le médical, les nouvelles sont, autant que faire se peut, rassurantes. On roulait quand même à 50 ou 60 km/h, il y avait un tout petit bord de trottoir, il a dû mettre sa roue dedans et avec Alexis Vuillermoz ils ont râpé sur le côté gauche. l'avant, ça relance...
capture
– L. Jalabert : De Marchi va être évacué. C'est vrai que les images étaient choquantes, on était inquiets, mais ça semble aller mieux. Ça va être disputé pour prend l'échappée aujourd'hui, c'est Ce n'est toujours pas parti...
– A. Pasteur: On rappelle la présence du mur d'Aurec-sur-Loire au kilomètre 36. Thomas, vous êtes à l'avant de la course...
– T. Voeckler : Ça roule vite, ce n'est pas un scoop. Alessandro De Marchi, on a une pensée pour lui parce que c'est le paradoxe du vélo. La veille on peut être en tête du Tour pendant 190 kilomètres et le lendemain se retrouver avec peut-être une clavicule cassée... C'est terrible, moralement on passe par des états... On prend l'exemple de Yoann Offredo, qui l'autre jour était à l'avant et le lendemain il était dans une galère, et ce matin il C'est vraiment un sport difficile et je suis toujours épaté par ces coureurs qui, hier, ont fini cramés, bouillis, après une étape extrêmement difficile, et là, ça roule à 60, tout le monde bagarre... Franchement, ils nous font du spectacle!
– A. Pasteur: Avec Julian Alaphilippe qui s'est glissé à l'avant de ce peloton et qui contrôle...
capture