logo Le moteur de recherche de la télé

12/13 Dimanche


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 12h10 sur France 3

capture
– Près de 100 ans, donc j'espère que pour les polluants environnementaux, les perturbateurs endocriniens, notamment, on ne mettra pas 100 ans.
– Depuis des décennies, ce médecin montre du doigt bisphénol A, distilbène, glyphosate...
Il les accuse de provoquer des malformations génitales comme les micro-pénis, phénomène de plus en plus fréquent chez les nourrissons. Ce professeur retraité de l'hôpital va même plus loin: le spectre de nocivité des produits chimiques serait en fait bien plus vaste.
capture
– Il y a une méta-analyse récemment publiée qui montre que les cosmétiques sont impliqués, participent au développement du cancer du sein chez la femme jeune. Pardonnez-moi, cette information à elle seule devrait susciter une prise de conscience des parents et des ados.
– Le hic, c'est qu'aucune étude scientifique ne fait l'unanimité sur les effets des perturbateurs endocriniens. Leur définition même reste controversée. De son côté, l'industrie des cosmétiques remet en cause la nocivité de substances suspectes comme le paraben.
Sur le site Internet du groupe Pierre Fabre, on peut lire... Ce groupe, basé en Occitanie et qui emploie plus de 10.000 personnes dans le monde, n'a pas souhaité répondre à nos questions. En revanche, cette entreprise familiale, elle, nous a ouvert ses portes sans souci. Créé il y a 30 ans à Candillargues, ce laboratoire héraultais utilise des plantes cultivées en partie sur ces terres. Il fabrique des compléments alimentaires, des huiles essentielles et un peu de cosmétiques.
– La plupart des produits aujourd'hui qui sont des stabilisants, des conservateurs, qui sont sans perturbateurs endocriniens, sont des produits très récents et qui coûtent très cher à fabriquer.
– Jean-Paul Luu a créé une crème de jour et une crème de nuit sans Comme beaucoup de produits bio, elles contiennent des molécules qui peuvent provoquer des réactions allergiques.
capture