logo Le moteur de recherche de la télé

12/13 Dimanche


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 12h10 sur France 3

capture
– L'innovation est une priorité pour les armées.
– L'innovation, c'est un sujet très important parce que ça conditionne une bonne partie des capacités opérationnelles de nos armées de demain.
– Pour Emmanuel Macron, le défilé avait débuté avec cette descente des Champs-Elysées, quelque peu chahutée par des sifflets et des quolibets. A ses côtés, des chefs d'Etat européens, invités de marque de ce défilé placé sous le signe de la coopération européenne.
Face à eux, des soldats belges, portugais ou encore estoniens, des soldats des pays participant à l'initiative européenne d'intervention, portée par la France depuis un an. Dans les airs également, cette coopération est mise en valeur avec des appareils européens aux côtés de la Patrouille de France ou de l'équipe de voltige de l'armée de l'air.
capture
– C'est la République, c'est notre fierté française.
– On est là pour les applaudir, pour les soutenir, c'est émouvant.
– Je viens du Canada mais c'est excellent, merci à la France!
– Au total, 4.300 militaires ont défilé, parmi lesquels les très applaudis sapeurs-pompiers de Paris, des maîtres-chiens, ou encore la célèbre Légion étrangère et son lent pas cadencé. Après les traditionnels blindés et la cavalcade de la Garde républicaine, ce sont des blessés de guerre qui ont été mis à l'honneur. Un hommage pour ces soldats mutilés dans leur chair ou leur esprit. 100 ans après le défilé de 1919 qui, lui, avait été ouvert par les gueules cassées de la Première Guerre mondiale.
– En direct des Champs-Elysées, on rejoint Julien Gasparutto, bonjour. L'Europe a été mise à l'honneur pour ce défilé du 14 juillet...
– J. Gasparutto : Oui, des avions espagnols et allemands, des côtés des forces françaises. Et juste avant, ce sont les emblèmes de dix pays européens qui ont ouvert ce défilé. Dix pays qui composent l'initiative européenne intervention, une structure créée il y a un an sous l'impulsion d'Emmanuel Macron. On est encore loin d'une armée européenne, mais cette structure a pour objectif de rapprocher les états-majors pour développer une stratégie commune et de nombreux dirigeants européens ont assisté à ce défilé: la chancelière allemande, le Premier ministre espagnol ou encore le tout nouveau président du Conseil européen.
capture