logo Le moteur de recherche de la télé

Parlement hebdo


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 11h15 sur France 3

capture
– Sur un avenir à long terme. Sur les questions d'énergie, de transports, de rénovation des logements. Tout ça, il faut s'y attaquer car si nous ne faisons rien, dans 10 ans, les pouvoirs politiques ne pourront plus rien faire. Il y aura des conséquences irréversibles pour notre planète. C'est maintenant qu'il faut changer notre système, nos productions. Là, c'est toujours pareil, il y a une ambition forte. C'est comme une pastèque. Elle est verte à l'extérieur mais quand on ouvre, ce n'est plus la même couleur. C'est pareil. Vous n'avez pas les moyens. Comment on y arrive? Il n'y a pas les filières industrielles. Par exemple, je suis pour que que les énergies renouvelables progressent. Nous avons une question: quelle filière industrielle pour créer par exemple, les éoliennes offshore? Les seules qui ont été faites à Saint-Nazaire attendent encore le peu de moyens pour se développer. On peut avoir de belles ambitions mais il faut que ça suive.
Il faut mettre de l'argent. Des experts disent que c'est 400 milliards sur les 30 prochaines années qu'il faut investir massivement pour changer notre modèle. On n'a pas l'once d'un 1er centime dans ce projet de loi. Et je le dis: nous avons un débat de fond, pensons-nous que c'est le privé qui va pouvoir payer tout cela ou faut-il une maîtrise publique? Dans le même temps, vous votez Energie climat. Je vous dis en 2 points: vous êtes en train de démanteler EDF en 2 filières, la filière énergie nucléaire, comme c'est elle qui est déficitaire, vous la nationalisez puis les énergies non renouvelables et la distribution, vous la livrez au marché. Quand vous parlez de neutralité carbone à l'horizon de 2050 mais qu'en même temps, vous êtes ici en train de me ratifier le CETA à l'Assemblée nationale et que l'Union européenne vient de signer un accord avec le Mercosur dont on sait les dégâts que ça va faire sur notre agriculture, au niveau des dangers sanitaires et sur le social, pour les normes environnementales. Tout ceci n'est pas sérieux. C'est une cohérence d'ensemble. Encore une fois, il y a de belles ambitions mais les actes trahissent le gouvernement.
capture
capture