logo Le moteur de recherche de la télé

Parlement hebdo


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 11h15 sur France 3

capture
– Pas de quoi lutter contre la précarité, selon Laurence Cohen, membre de la Commission des affaires sociales.
– Ces arguments, en réalité, sont basés sur le fait qu'ils veulent faire une économie de plus de 3 milliards sur le dos des plus fragiles. J'aimerais bien que la ministre puisse essayer de s'en sortir pendant un mois avec les indemnités d'un chômeur puis elle reviendrait discuter devant nous.
capture
– La ministre est en tout cas restée évasive face à plusieurs questions soulevées par les sénateurs durant son audition, notamment sur le coût de l'ouverture à certains démissionnaires et indépendants.
– F.Gay, comment expliquez-vous que la ministre soit revenue sur les chiffres de l'Unedic? Qui a fait des erreurs de calcul? Pourquoi ce besoin d'explication?
– Je ne sais pas si c'est l'Unedic ou le gouvernement qui fait des erreurs de calcul. Ils n'ont pas les mêmes chiffres. Ce qui est sûr, c'est que ce sont 3 milliards d'économies sur les plus précaires de notre pays l'an dernier, on a supprimé l'ISF, entre 5 et 6 milliards, qui bénéficie aux plus riches. Et là, on cherche à rééquilibrer le budget de l'Etat et on le fait sur les chômeurs.
– Sur le dos des chômeurs?
capture