logo Le moteur de recherche de la télé

Parlement hebdo


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 11h15 sur France 3

capture
– La ministre a contesté les prévisions de l'Unedic qui estimait à 1,2 millions le nombre de chômeurs concernés par la baisse des allocations.
– Des équipements vétustes et des conditions de travail détériorées pour les forces de l'ordre, conclusions de la commission d'enquête parlementaire qui a passé 5 mois en immersion avec des policiers et des gendarmes.
capture
– Le gouvernement serait-il passé au vert? Un projet de loi sur l'énergie et le climat est débattu au Parlement avec un objectif ambitieux de la neutralité carbone en 2050. Un texte pour lutter contre le gaspillage sera aussi débattu à la rentrée avec, peut-être, le retour de la consigne.
– Et les sénateurs se sont penchés sur l'avenir de la sidérurgie française, secteur livré à la concurrence des Américains et des Chinois.
Le rapport parlementaire préconise de redéfinir une stratégie une politique industrielle. Et on commence avec M.Pénicaud qui était auditionnée cette semaine au Sénat. La réforme de l'assurance chômage ne sera pas votée par le Parlement car elle passera par décret. Mais les sénateurs ont tout de même auditionné la ministre du Travail M.Pénicaud sur cette réforme contestée.
– M.Pénicaud s'est expliquée devant les sénateurs. Alors que l'Unedic a calculé que 1,2 millions de chômeurs verront leur allocation baisser des suites de la réforme de l'assurance-chômage, le gouvernement conteste et parle de 700 000 demandeurs d'emploi Selon la ministre, l'organisme public n'a pas tenu compte des effets psychologiques de la réforme.
– Ce qu'on attend de nous, ce sont des changements de comportement. C'est vrai que l'Unedic n'a pas simulé. On ne compare pas les mêmes choses. Evidemment que l'on fait cette réforme pour qu'il y ait et que plus de personnes trouvent un emploi et un emploi moins précaire.
capture