logo Le moteur de recherche de la télé

Parlement hebdo


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 11h15 sur France 3

capture
– D'abord, c'est parti du Sénat car le Sénat a voté contre pendant la loi Pacte. Puis il a voté une 2e fois contre. Puis est née l'idée d'avoir un référendum d'initiative partagée qui faisait écho au mouvement social pour plus de démocratie. 248 parlementaires de toutes tendances confondues, sauf La République en Marche, ont cosigné cette proposition de référendum.
Franchement, depuis le 13 juin, sans débat sur les chaînes publiques, ce que nous demandons, sans que le ministère de l'Intérieur ne joue le jeu, je le dis comme ça. Franchement, on a un site Internet qui ressemble plus à un Skyblog
capture
– C'est qu'il ne joue pas le jeu ou qu'il empêche la collecte de signatures?
– Il traîne des pieds. On va le dire franchement. Tout était sur les rails pour privatiser ADP pour faire cadeau à Vinci, et aux copains et maintenant, ceci prend un mauvais virage. Dans ces conditions, en 24 jours, 500 000 personnes ont déjà cosigné cette proposition de référendum. C'est un exploit. Je peux vous dire que ça ne va pas s'arrêter. Oui, il faut 4 710 396 signatures précisément pendant 9 mois. Nous menons une campagne. Des forces associatives, syndicales, sont mobilisées.
Plus de 100 organisations. Nous demandons maintenant la mise en place d'un comité de suivi à M. Castaner. Nous étions une trentaine de parlementaires place Beauvau hier pour exiger la mise en place de ce comité de suivi. Nous demandons que les chaînes publiques fassent une promotion La question n'est pas s'il en est pour ou contre la privatisation. La question est si l'on donne la parole au peuple. C'est une question démocratique. Depuis 1986, il y a eu 1 500 privatisations. On n'a jamais demandé son avis au peuple. Vous avez l'occasion, prenez la parole, signez cette proposition.
capture