logo Le moteur de recherche de la télé

Edition spéciale 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

– C'est un endroit assez somptueux pour travailler au quotidien. Combien de visiteurs vous recevez ici chaque année?
– 1,7 million de visiteurs, c'est beaucoup pour un monument qui n'est pas si large que ça...
– J. Bugier: Un événement particulier le 1er décembre, le saccage d'une partie des pièces par certains "gilets jaunes". Heureusement, l'endroit où on se trouve a été préservé... Notamment ce magnifique tableau, protégé par une vitre blindée...
– Oui, il est dans un caisson climatique. Il a quand même fallu l'envoyer en restauration. Maintenant, on poursuit les travaux d'accessibilité.
– J. Bugier: Une question, comment expliquez-vous que l'Arc de Triomphe est devenu le monument de référence des Français que ce soit pour les grands hommes au moment des commémorations mais aussi pour les événements sportifs comme la victoire de la Coupe du monde?
– C'est son histoire... Il a toujours été un monument d'hommage. L'arrivée du soldat inconnu a changé véritablement la fonction du monument. Il est devenu mémoriel. Dès qu'une émotion traverse notre pays, c'est autour de l'Arc de Triomphe qu'on va la fêter. C'est un symbole national.
– J. Bugier: Merci beaucoup et bon défilé. Il y a un élément qui est clé, c'est la météo. On retrouve Chloé Nabédian...
– C. Nabédian : Le ciel est bien dégagé. Mais j'étais avec la prévisioniste météo de l'armée de l'Air qui m'a précisé qu'il fallait vérifier ce petit vent de travers qui pourrait compliquer les manoeuvres pour les pilotes. Nous irons d'ailleurs dans les coulisses de ce poste de contrôle météo d'ici une petite heure pour vérifier tout cela. En mission, les soldats sont parfois pris au piège au coeur d'une tempête qui peut provoquer le crash en mer d'un hélicoptère. Quels sont les réflexes à adopter? Je suis parti à la rencontre de la marine nationale...
– Pour se préparer aux interventions les plus périlleuses, la marine nationale s'exerce dans des situations aussi réalistes que possible. Dans la région de Brest, les militaires disposent d'un Il est même possible d'y reproduire Comment survivre à un accident pareil?