logo Le moteur de recherche de la télé

Edition spéciale 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

–  Et dans le sac, vous avez quoi?
– On a 24 heures d'eau, de nourriture, de quoi se changer, de quoi se nettoyer.
– Un équipement qu'ils garderont jusqu'à leur retour à la base, en fin de journée. Florian et les autres font partie de la 2e division du régiment d'infanterie de Marine. Face à eux, des groupes terroristes qui étendent désormais leur emprise vers le sud, de redoutables combattants très mobiles qui circulent à moto et en pick-up. surprise comme ici, dans les rues de Gao, l'an dernier. Un véhicule piégé a foncé sur un blindé, faisant 4 blessés français. Sur la base, le convoi s'apprête à partir.
– Il y a un ordre précis quand vous montez dans le véhicule?
– Tête haute, c'est la mitrailleuse pour pouvoir au cas où répliquer. Le canon prend le secteur avant à 180 degrés.
– Il fait chaud...
– Ça monte jusqu'à 50 degrés.
– Nous prenons place à l'intérieur du véhicule blindé. Notre convoi s'élance dans les rues de la ville. Déjà 4 heures de patrouille sous un soleil de plomb, à pied, au contact avec la population. Mais derrière les apparences, la menace est permanente.
– Ça vous arrive d'avoir une appréhension particulière?
– Personnellement, je me concentre sur mon travail etj'essaye de ne pas faire attention à mes émotions. Juste voir les signes qui sont présents...
– Quand on part en patrouille, il faut réussir à mettre ça de côté et oublier toutes nos peurs et nos appréhensions, ce qu'on pourrait laisser derrière. Il faut vraiment se focaliser sur notre travail. Même si ici, il arrivait un problème, on n'est pas seul, on a Le groupe. Il y a nos collègues, qui sont aussi nos amis, et ça joue aussi sur d'autres sections donc on ne peut pas se permettre de stresser ou de ne pas être bien.
– Le Sahel est aujourd'hui le théâtre d'opérations le plus militaires y ont perdu la vie.
– J. Bugier : Suite de ce carnet de voyage en immersion à découvrir tout à l'heure. On est descendu d'un étage, on arrive dans la grande salle du musée de l'Arc de Triomphe. On est avec l'administrateur de ce magnifique Arc de Triomphe.