logo Le moteur de recherche de la télé

Edition spéciale 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

–  J. Bugier: Et nous, on va se diriger vers la tribune officielle...
– En attendant je suis avec la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, je suis avec un commandant d'unité, un des premiers engagés sur l'incendie de Notre-Dame, le 15 avril. Racontez-moi quel souvenir vous gardez...
– Des souvenirs intenses... Le plus frappant, c'est lorsque je me suis présenté sur le parvis. Le feu était d'une violence inouïe, il y avait un contraste saisissant avec le calme qui régnait sur le parvis, totalement évacué. C'est un moment impressionnant.
– Vous êtes le premier officier à arriver sur place, quelle décision vous prenez? Le feu est déjà là, la flèche est en train de s'effondrer...
– Ce sont des décisions pour organiser le chaos. Des décisions immédiates pour la sauvegarde du patrimoine et pour attaquer le feu en préservant la vie des hommes.
– Le combat a duré six heures environ, vous avez cru qu'il était perdu à un moment?
– Non, jamais. Nous n'intervenons jamais avec l'idée que l'échec est possible. La détermination est totale et infaillible.
– La revue des troupes vient de commencer à l'instant.
– J. Bugier : Je suis à bord de mon véhicule, ça décoiffe, et mon chauffeur s'appelle Julian lui aussi! Un peu plus loin, il y a la fameuse tribune de Brest, à gauche de la tribune officielle. C'est une tribune importante car il y a les familles des victimes morts ou blessés en opérations. Cette année, l'accent a été mis sur les blessés de guerre. On va s'approcher de la tribune officielle, on va aller se positionner sur notre point de commentaire. Le direct continue, Nicolas va nous faire découvrir un bijou de technologie de l'armée française...
– Je vais vous présenter l'avion qui va remplacer les Alphajet. Cet avion, il est tellement puissant qu'il peut allerjusqu'à 650 km/h et il peut encaisserjusqu'à 8 G. C'est un appareil ultramoderne, facile à réparer, facile à maintenir en activité, il dispose de sièges éjectables. C'est un système de formation à lui tout seul et un simulateur. A l'avant, vous avez l'élève pilote et à l'arrière le formateur.