logo Le moteur de recherche de la télé

Edition spéciale 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

–  Près de 80 véhicules au total, des groupes indépendants alliés aux forces maliennes pour contrer la menace terroriste. Mais leur rôle est parfois trouble... Certains sont en effet accusés de pactiser avec les groupes ennemis.
– L'idée, c'est de prendre contact avec le chef et de faire remonter un maximum de renseignements pour avoir une idée précise de ce qui se passe dans la zone. sont pas seuls sur le territoire.
– Vous les checkez quand même?
– Oui, oui, on voit un peu ce qu'ils ont comme armement et ce qu'ils font là, s'ils ont des ordres de missions.
– Soudain, un pick-up s'avance. A son bord, les deux principaux chefs du groupe armé. Le lieutenant Hugo entame la discussion.
– C'est pour un contrôle, c'est normal. On a le droit, c'est notre fonction.
– Ce n'est pas normal...
– Effectuer le contrôle, regarder l'ordre de mission, c'est l'obligation de la mission confiée à la France et à la force Barkhane.
– Il faut alléger les fouilles et tout ça.
– Ils ne sont pas faciles en affaires?
– C'est aussi le savoir-faire de l'armée française, par rapport aux autres armées, de faire aussi preuve de diplomatie, de dialogue pour éviter d'envenimer des situations qui sont déjà compliquées à la base. On sait très bien que nous, ensuite, on partira alors que ces gens-là, comme les forces armées maliennes, vont rester sur place.
– Des groupes armés qui dans certaines zones se substituent désormais à l'Etat malien. Une difficulté de plus dans la mission des forces françaises engagées au Sahel.
– J. Bugier : Voilà pour ce troisième volet de cette immersion avec les forces françaises. L'occasion pour moi de remercier tous les militaires qui nous ont accompagnés pendant ces dix jours. J'ai été touché par leur engagement et leur gentillesse. Tout à l'heure, on a vu les chevaux de la garde républicaine, mais dans l'armée, il y a aussi les chiens. On est avec le sergent Lisa...
– P. Servent : Bonjour, vous avez été au Liban avec votre chien en mission, qu'est-ce que vous pouvez nous dire de votre mission là-bas?
– C'était essentiellement dédié à la protection des installations sensibles.