logo Le moteur de recherche de la télé

Edition spéciale 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

–  C'est le travail... Ça nous surprend le jour où ça nous arrive... On ne le souhaite pas.
– J. Bugier: La notion de héros résonne chez vous?
– On la comprend par rapport aux récits des collègues et par rapport à la presse. On nous le fait constater.
– J. Bugier: Il y a eu des morts dans cet incendie?
– Oui, une personne est décédée, la personne qui était dans l'appartement.
– J. Bugier : Comment on vit cela?
– On y est confronté fréquemment. On ne va pas dire qu'on s'y habitue mais on vit avec.
– Oui, il y a eu des pertes conséquentes avec la rue de Trévise, puis notre accident... Et puis Notre-Dame... On a moins été touchés en personnel mais les sinistres sont conséquents. On vous souhaite un bon défilé. Un peu le trac?
– Ça va, on fait aller... C'est le bon stress.
– J. Bugier: Merci pour ces quelques mots. On va continuer à écouter ces témoignages de militaires, de pompiers, de gendarmes qui ont eu un comportement exemplaire...
– M. Drucker : A mes côtés, ceux qu'on appelle des marsouins, ils appartiennent au 21e RIMa. Dans le cadre de l'opération Sentinelle, ils se baladent dans Paris, sur le pont de Grenelle, racontez-moi ce que vous voyez...
– On est avec mes camarades, on a été alertés par un mouvement de foule et on a vu une femme se jeter à l'eau.
– M. Drucker : On peut penser qu'elle voulait mettre fin à ses jours, et vous sautez tous les deux?
– On s'est concerté, j'ai appelé les pompiers pendant que mes camarades ont sauté à l'eau pour secourir la victime. Ils ont récupéré la femme, ils l'ont mise en position latérale de sécurité. Les pompiers ont pris en charge la victime. On ne l'a jamais revue.
– M. Drucker : Elle nous regarde peut-être aujourd'hui. Tu as quel âge? Tu t'es engagé il n'y a pas longtemps?
– J'ai 19 ans, je me suis engagé le 4 décembre 2018. C'était une vocation pour moi. C'est un métier qui a des principes et des valeurs. Cela réunit le sport, la cohésion et la camaraderie. Il n'y a pas de militaires dans ma famille.
– Pour moi, c'est un des plus beaux métiers. Un métier où on se sent utile.