logo Le moteur de recherche de la télé

Edition spéciale 14 juillet 2019


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 7h00 sur France 2

– Nous irons aussi au Mali avec les militaires déployés au plus près du dangen De l'histoire également avec Stéphane Bern et puis d'autres surprises. Et puis des entretiens exceptionnels avec des militaires, des gendarmes, des pompiers qui ont eu un destin exceptionnel cette année, c'est avec Michel Drucker, qui est avec un pompier...
– M. Drucker : Souvenez-vous, le 21 février à Aulnay-sous-Bois, 150 pompiers, le sinistre a ravagé une résidence. Une cigarette mal éteinte, une personne a trouvé la mort et deux pompiers gravement blessés dont Dimitri. Raconte-moi ce que tu as vécu...
– Nous partions pour un sauvetage dans un appartement. Malheureusement, nous n'avons pas pu chercher la victime pour la redescendre, car la pièce était en feu à ce moment-là. avons subi un phénomène thermique, tout s'est embrasé.
– M. Drucker : Tu es resté combien de secondes dans le feu?
– Ils estiment une exposition à 1.000 degrés pendant 8 secondes en regardant la combinaison.
– M. Drucker: La combinaison n'a pas résisté?
– Elle a fait son travail, elle m'a protégé... mains, aux bras, aux cuisses... pronostic vital était engagé?
– Oui, c'était compliqué du fait de mes brûlures... J'avais aussi inhalé du monoxyde de carbone.
– M. Drucker: Beaucoup d'opérations?
– Deux ou trois... Quand j'étais inconscient, ils ont procédé aux greffes de peau...
– M. Drucker : On m'a dit que tu as pris dix ou quinze kilos... C'est à cause des oedèmes?
– Oui, la réaction de la peau. Mais c'est redescendu une semaine après.
– M. Drucker : Tu as quel âge?
– Vingt et un ans, je suis rentré chez les pompiers de Paris à vingt
– M. Drucker: Il n'y a que des militaires dans ta famille...
– Oui, mon père, mon beau-père, mon frère...
– M. Drucker : Tu voulais être pompier très jeune?
– Oui, depuis tout petit.
– M. Drucker : Tu souhaites revenir dans quelques mois à la compagnie?
– Ça va être compliqué à Aulnay, carje ne retrouverai pas mon aptitude incendie du fait de l'ampleur de mes brûlures.
– M. Drucker : Tu vas retrouver quelqu'un que tu connais bien...
– J. Bugier : Oui, il s'agit d'Antony, qui a sauvé la vie à Dimitri.