logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 2h20 sur TF1

– Ce serait la garantie d'attirer plus de visiteurs. La chapelle recèle des trésors enfouis depuis 5 siècles. Exceptionnellement, Angélique va nous ouvrir ses portes.
– Sondage. Henri, Dominique, Philippe et Patrick.
– A Bonrepos-Riquet, près de Toulouse, toute une région se bat pour son château. se répartissent en brigades de maçonnerie et de jardinage.
– Tronçonnage.
– Tout doit être parfait pour le concert annuel. Plus de 2 O00 personnes sont attendues.
– Pierre-Paul Riquet devait pas s'imaginer qu'au XXIe siècle, on aurait des concerts de ce niveau sur son site. Faut croiser les doigts pour avoir une météo clémente qui nous permette de passer une bonne soirée.
– Le domaine de Bonrepos-Riquet, c'est l'ancienne demeure de Pierre-Paul Riquet, l'inventeur du canal du Midi au XVIIe siècle. Le château est classé. La commune de 289 habitants l'a racheté ilya 12 ans.
– Tous ces bénévoles viennent ici pour entretenir le domaine qui a été oublié pendant une quarantaine d'années environ. J'ai participé, dès le début, à cette aventure de reconquête de ce site très endommagé. Là où nous sommes, on n'avait pas d'accès. C'était comme là et là. Vous avez bien avancé.
– 1er chantier : le débroussaillage de la glacière, une grotte enterrée utilisée à l'époque comme garde-manger.
– Il est mince. On voit l'accès qui se faisait par le haut.
– Coupe-les, Joseph.
– A la tâche : 3 cadres à la retraite : un économiste, un banquier et un ancien contrôleur aérien. Tous les trois volontaires de la 1re heure.
– Attention.
– Physiquement, c'est plus dur que ce que vous faisiez habituellement ?
– Ce n'est pas un métier sédentaire, d'être bénévole au château. Mais ce n'est pas un métier, c'est une passion.
– Ça change de l'ordinateur. Quand on part, après une journée d'entretien, on pense déjà à la prochaine fois, quand on va revenir, à ce qu'on aura à faire et à ce qu'on va mettre en chantier.
– Pour gagner de l'argent, tous les moyens sont bons. Yvon Martin, le responsable des bénévoles, y veille.
– C'est l'une des recettes de l'association. On fait du fendage pour vendre le bois pour les cheminées.