logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 2h20 sur TF1

– On rentre directement dans "la salle des robes", dans le grand salon. Il y a une succession de ses toilettes de scène. J'en ai trouvé en ventes aux enchères, mais Akio Bouillon, le fils aîné de Joséphine, m'en prête. Pour lui, rendre hommage à sa mère, c'est important.
– Le clou de l'exposition : la célèbre ceinture de bananes de la meneuse de revue.
– C'est une des vraies. On pense qu'il y en a 2 ou 3 dans le monde. Elle danse avec en 1927/28 aux Folies Bergère. Ensuite, c'est terminé. Elle ne dansera plus nue sur scène. C'est un peu comme une tante, une grand-mère, qui me pousserait à me dépasser. J'ai une mission, je lui rends hommage. Je veux pas que les Français l'oublient.
– Ce matin, justement, elle a rendez-vous avec Akio Bouillon, le fils aîné de la grande dame du music-hall. Il a toujours soutenu Angélique.
– Là-dedans, elle est un peu comme maman. Elle commence une chose, elle va jusqu'au bout, mais elle commence autre chose. Ça s'arrêtera jamais. Angélique, je serai tout le temps à ses côtés. On est devenus plus que des amis. On est des frère et soeur.
– Tu vas me faire pleurer.
– C'est la vérité. C'est sincère.
– Ça me touche parce qu'il est là depuis le début.
– C'est tout à fait logique.
– Une larme vite effacée car c'est l'heure, déjà, d'un rendez-vous cher à Angélique.
– Pas facile de se déplacer avec ma robe.
– Oui. Alexa, vous m'aidez ?
– Je garde mes lunettes. Ça fait pas très XVe siècle, mais sans, je ne vois pas.
– Ça fait pas très princesse. Rires
– Une fois par semaine, elle se déguise en princesse de la Renaissance pour distraire les enfants. 'Ca. ça va ?
– Depuis 18 ans, Angélique enchaîne ainsi grandes joies et petites galères. Pendant tout ce temps, elle n'a reçu que 80 000E de subventions pour 4 millions investis.
– Je crois qu'il faut pas penser à l'argent... dans le sens où on dépense beaucoup, mais pour la bonne cause.
– Vous regrettez pas, parfois, d'avoir une telle charge ?
– Pas du tout. Le chemin a été long pour arriver là, mais je veux continuer pour de longues années encore.
– Aujourd'hui, elle voudrait faire classer la chapelle du château.