logo Le moteur de recherche de la télé

Programmes de la nuit


diffusion le dimanche 14 juillet 2019 à 2h20 sur TF1

– 2 heures d'avion, 40mn de route, et enfin, 2 heures de bateau. Le lendemain, pas le temps de découvrir les lieux. Il faut préparer la cérémonie.
– Par ici, par ici. Posez devant les Zodiac.
– Devant les Zodiac ? Allez, allez. Encore, encore, encore. Quand je vous dis "déposez", vous posez. Encore. Juste devant le Zodiac.
– Le dispositif servira d'autel. Il doit être placé à 20m de profondeur.
– Le long d'une faille, c'est l'endroit où les requins tournent. Donc on va la poser à cet endroit. C'est technique.
– Technique car ici, le courant est très puissant.
– Ça va marcher ?
– Il y a pas mal d'incertitudes, mais on est confiants. Il faut avancer un peu. Il faut qu'il enlève une bouée.
– Il faut arrêter...
– Ouais, mais bon...
– Mais très vite, le courant emporte la structure.
– C'est compliqué, en fait. Il y a plein de choses à calculer, à anticiper, à prévoir. Après, il y a la théorie et il y a la pratique. Donc entre les 2...
– Vous n'avez pas peur d'être entraîné par le courant ?
– C'est une des questions. Euh... On va voir comment ça se passe, en fait. On va faire avec le courant, pas contre. Ca, aucune chance.
– Le bordel. Rires
– On était sur le fond, mais ça dérapait.
– Il va falloir le replacer.
– Il faut attendre l'étal.
– Pour replacer leur dispositif, ils doivent attendre le lendemain matin.
– C'est pas pratique.
– Dans un instant, Elsa et Bertrand vont faire une répétition de leur cérémonie à 20m de fond. Et leurs invités seront bien présents. Marie-Astrid, elle, va découvrir des rites indiens auxquels elle ne s'attendait pas.
– Je commence à voir la culture en matière de religion, les prières, la préparation d'un mariage. Ça me met dans le bain. Je suis contente.
– Dans le Tarn, c'est l'heure du départ pour Valérie et Christophe.
– Oui.
– Je reviens.
– Allez. A bientôt, mon coeur.
– C'est la 1re fois qu'elle se sépare aussi longtemps de ses enfants. Sanglots
– C'est pas vrai... Punaise...
– Mais si.
– C'est dur.
– Je sais.
– Ça va aller. C'est que du bonheur. Ils vont être contents et nous aussi, mais les mamans comprendront que c'est difficile, toujours, toujours, de les laisser tous.