logo Le moteur de recherche de la télé

L'actu

50mn Inside


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 17h50 sur TF1

capture
– Vous m'avez eu une fois, pas 2.
– On continue le voyage? Allez, les Oscars.
– Février 201 1, Gilles Lellouche est invité à Los Angeles pour commenter la cérémonie des Oscars aux côtés d Jean-Paul Rouve. La veille, l'acteur était nommé aux César en France. Il s'envolait alors directement après la cérémonie pour les Etats-Unis.
– C'est un scandale!
– De la bonne imitation! C'est interminable. Ça dure 5 heures. On partait des César.
– Y avait déjà une excitation.
– Le lendemain, dans l'avion, pour partir avec Jean-Paul présenter les
– Vous dormez pas depuis 3 jours.
capture
– On est épuisés. Et pour tenir le coup, on boit quelques coupes. La présentation est assez chaotique Et ça a tourné au fiasco. On était persuadés qu'on aurait portes ouvertes dans toutes les soirées d'Hollywood... Je crois qu'on a fini à manger dans un fast-food au bord de la route.
– C'est intéressant, parce que la veille ou l'avant-veille, vous étie stars sur un tapis rouge à Paris. Et quelques heures plus tard, vous êtes devant un tapis rouge, où les gens vous connaissent pas.
– Ça calme pas mal. Ça m'est arrivé quand j'ai joué... Mais j'ai été coupé au montage. C'était "Sherlock Holmes". Je peux vous assurer que... Vous êtes une petite vedette dans votre pays, et quand vous vous retrouvez sur un tournage américain...
– Vous êtes fier d'y être.
– On est fier, mais on est remis bie à sa place.
– Des personnages, vous en avez Je crois même qu'il y en a un qui chante.
– Je vois où vous allez m'amener. "Le sens de la fête", que j'ai ador faire. Il chante en italien.
– Juillet 2017, Gilles Lellouche pousse la chansonnette dans le film d'Eric Toledano et Olivier Nakache "Le sens de la fête".
– 2 minutes, s'il vous plaît.
– Vous jouez un animateur-D] de soirées.
– Je joue un DJ-chanteur-animateur d mariages, qui a un gros ego.
– Qui a pas eu ce qu'il voulait dans la vie.
– Qui aurait rêvé de remplir Bercy, mais qui anime des mariages. J'ai adoré faire ce personnage. Y a quelque chose qui est extraordinairement touchant, c'est la foi en son métier. On remplit pas Bercy, mais le samed soir, quand on chante devant des gens, quelle que soit la foule, nombreuse ou pas, c'est le même espoir.
– C'est le même chemin.
– C'était génial de faire ce film.
– Votre personnage aurait aisément p être l'un de vos héros dans "Le grand bain".
capture