logo Le moteur de recherche de la télé

La folie du tatouage

Les docs du week-end


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 16h00 sur TF1

capture
– Il y a des conditions à respecter. Il faut que la cicatrice ait au minimum 2 ans, qu'elle ne soit pas trop sensible. On peut pas tatouer n'importe comment car la peau est différente, donc le rendu est différent aussi.
– Je suis ravie, vraiment, de voir qu'on va pouvoir faire ça.
– On va tout cacher.
– Supen
– Charline a longtemps cherché un motif. Elle a eu le coup de coeur pour cet arbre aux profondes racines. Tout un symbole.
– Pourquoi tu voudrais un arbre ?
capture
– L'arbre, ça représente beaucoup de choses, notamment la vie. Un arbre, ses racines sont dans le sol, et quoi qu'il arrive, l'arbre pousse et ne laisse pas le choix à la nature de l'accepter. Ça représente ce que j'ai vécu avec ma maladie. La maladie s'est imposée à moi. J'ai poussé à travers elle, en fait.
– Elle aimerait profiter de ce tatouage pour adresser un message d'amour à sa maman.
– Je voulais te demander une façon de représenter ma mère.
– Tu penserais quoi d'un oeil comme ça ?
– Ça pourrait être, justement, l'oeil de la bienveillance.
– L'oeil de ta maman.
– On pourrait mettre la couleur de ses yeux. Comme ça, elle serait toujours présente avec moi et elle veillerait sur moi. Ce serait une façon de faire un pansement pour elle et pour moi, en fait.
– Amandine a quelques jours pour peaufiner le motif hautement symbolique souhaité par Charline. Je reviens vers toi rapidement.
– Merci, Amandine.
– De rien, avec plaisir.
– Cette séance m'a apporté beaucoup de réconfort. Ça va être fabuleux. Ça me tarde vraiment de l'avoir dans la peau, en fait. Ça va être magique.
– Dans moins d'une semaine, elle dira adieu à cette cicatrice qui lui rappelle tant de souvenirs douloureux. Une étape marquante qu'elle partagera avec sa maman et qui la bouleversera au-delà de tout ce qu'elle avait imaginé. Musique enjouée
capture