logo Le moteur de recherche de la télé

La folie du tatouage

Les docs du week-end


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 16h00 sur TF1

capture
– Lagny-sur-Marne, à 25 kilomètres de Paris. et comme tous les matins, Yasmine se rend à son travail à pied. La jeune femme de 28 ans arbore un look décontracté, un dress code qui va de pair avec son métier.
– Coucou. Ça va ?
– Salut. Ça va bien, et toi ?
– Hey!
– Depuis 3 ans, Yasmine est tatoueuse professionnelle. Elle a intégré l'équipe de ce salon coté dans le milieu du tatouage.
capture
– Salut. Ça va ?
– Ça va bien. Et toi ?
– On a chacun notre coin. Moi, je tatoue ici, Comme ça, on s'ennuie pas. On peut chanter ensemble, se lancer des petites vannes.
– Et ici, chaque artiste possède un surnom. Dès qu'elle franchit le pas de la porte, Yasmine devient donc Poly. Comme les Polly Pocket, en référence à sa petite taille. Aujourd'hui, elle finalise un tatouage qui lui a demandé des heures de travail.
– Mon style, c'est un mélange de chicanos et de réalisme. Donc c'est du noir et gris, pas de couleu r.
– La force de Poly, c'est sa précision dans les détails. Sa réputation a rapidement dépassé les murs du salon, et les clients viennent de loin pour passer sous son aiguille.
– Pour me faire tatouer avec Poly, je m'y suis pris 5 mois avant. C'est une artiste très demandée. Il faut être patient, mais le résultat est là. On ressort avec un tatouage qui a de la personnalité, du caractère. Moi, j'adore.
– Sa récente popularité, Poly la doit aussi aux nombreuses victoires lors de concours de tatouages.
– C'est les prix que j'ai gagnés en convention. Celui-ci, je l'ai gagné à la convention de Lille. C'est le premier prix du best of réalisme. Et celui-ci, je l'ai gagné l'année dernière dans une convention. 1er prix grande pièce noir et gris.
– Grâce à ces récompenses, Poly a pris confiance en elle et en son talent. Aujourd'hui, elle se sent prête à relever un défi de taille : obtenir un trophée très convoité, celui du Mondial du tatouage.
capture