logo Le moteur de recherche de la télé

La folie du tatouage

Les docs du week-end


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 16h00 sur TF1

capture
– Cette table-là, elle est belle. Miroir, miroir, c'est elle, la plus belle.
– Originaire de La Réunion, cela fait 8 mois que Bertrand, 32 ans, est parti pour vivre auprès de son nouvel amour, Lila, 33 ans.
– J'ai rencontré Lila il y a environ un an sur les réseaux sociaux. On a tout de suite eu une bonne connexion. J'ai décidé de venir pour elle.
– C'était une rencontre improbable, vu la distance, plus de 10 O00 km. Un amour impossible.
– Sur la toile, les 2 tourtereaux se sont découvert une passion commune, le tatouage.
capture
– Moi, j'ai ce tatouage, qui est un symbole très puissant, universel.
– Quand je me suis tatoué la première fois, j'avais presque 18 ans. J'avais besoin de l'accord de maman. C'était un dragon tout banal. Très rapidement, dès le premier coup d'aiguille, j'ai su que j'en voulais un autre. On devient vite accro. Après, les vides nous gênent. On a envie de les remplir. Enfin, c'est mon cas.
– Entre l'âge de 18 et 32 ans, cet agriculteur s'est fait tatouer une vingtaine de fois.
– J'avais pas rencontré d'homme autant tatoué J'ai toujours aimé les tatouages et trouvé ça très beau, et ça m'embêtait pas plus que ça.
– En revanche, il existe un tatouage dont la jeune femme se serait passée. De retour chez eux, Bertrand a accepté de nous le montrer.
– Comme vous le voyez, j'en ai pas mal.
– Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce ne sont pas les tatouages sur la mort qu'il regrette, mais ce portrait de femme anodin réalisé 6 ans plus tôt.
– J'ai le portrait, le visage de mon ex. J'ai le pseudo là.
– Pour symboliser son amour, Bertrand, âgé alors de 26 ans, a vu les choses en grand.
– J'étais amoureux. Ça faisait romantique, de se faire tatouer le portrait de la femme de sa vie. Mais ce n'est plus d'actualité. Quand j'ai rencontré Lila, j'étais un peu gêné de lui parler de ça. "Salut. Tu me plais bien, mais j'ai encore mon ex sur moi." C'est pas si simple.
capture