logo Le moteur de recherche de la télé

Crime dans les Alpilles


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 21h00 sur France 3

capture
– Mais moi, je l'aimais.
– Je sais.
– J'espère qu'on aura une empreinte.
– Soyez positive.
– Je vais me coucher, on y verra plus clair demain matin. Bonne nuit.
– Elisabeth.
– Vous voulez un massage ?
– Je vous ai dit de ne plus me parler de ça, Jansac.
– Atten dez.
– Quoi ?
– J'ai une chose à vous dire.
– J'écoute.
– C'est délicat.
– Allez, on va pas y passer la nuit.
– Ça va vous énerver.
– Allez, courage. Il s'est rien passé entre nous, l'autre soir.
– Pardon ?
– Je vous ai massée, vous vous êtes endormie. Puis moi aussi. En me réveillant, j'ai eu cette idée de blague stupide. Vous le prenez bien, tant mieux, mais qu'est-ce qu'il y a de drôle ?
capture
– Que vous ayez cru que j'avais tout oublié. C'est quand même pas 2 verres de vin qui allaient m'abattre.
– Vous me faisiez marcher ? Ça m'amusait de vous voir inventer cette nuit. ou ça vous plaisait?
– Euh... Bonne nuit.
– Qu'est-ce que tu me veux ?
– Arrête ça, Laetitia.
– C'est pas moi, t'es malade ?
– Et c'est qui ?
– J'en sais rien. Sale menteuse.
– Lâche-moi ! M'approche pas ou je te fends le crâne !
– On se reverra.
– Casse-toi. Pauvre merde.
– Excellent.
– Bien joué.
– Salut.
– Assieds-toi, mange.
– Non, j'ai pas faim. On peut se parler ? Les flics ont retrouvé une empreinte sur la lettre.
– Et alors ?
– Je sais pas.
– Ça t'inquiète ?
– Non, si la vice-procureur me soupçonne, elle va être déçue. Thomas, je t'ai vu avant-hier à Arles.
– Pourquoi t'es pas venue me voir ?
– T'étais occupé. Tu rentrais dans un immeuble. Il y a quelqu'un d'autre ?
– Non, il n'y a que toi pour moi. Tu veux savoir où j'allais ?
– Non, je te fais confiance. Sirène.
– Messieurs.
– Madame la vice-procureur. Mon commandant. Le mécano dit que le moyeu de la roue avant a été dévissé.
– Merci, Super Mario. Ça va, Balarello ? Votre moto a été sabotée.
– Ah bon, qui a pu faire ça ?
– A part Mathilde et vous, il y a quelqu'un d'autre chez vous ?
– Ben non.
– Pourquoi vous avez saboté sa moto ?
– C'est toi qui as fait ça ?
– Tu voulais tuer ma fille.
– Pardon ?
– Il paniquait, il pensait que c'était elle, le corbeau.
– Il faut qu'elle arrête !
capture