logo Le moteur de recherche de la télé

Le pays de Sarlat (Périgord)

Les carnets de Julie


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 16h10 sur France 3

capture
– Les pâtissiers n'ont qu'à bien se tenir. tu vas prendre des cerneaux.
– Tu es une pâtissière bien-aimée, tu es un peu sorcière quand même.
– Il t'en faut 8. Tu les mets...
– Comme ça.
– Non, fais en face, tu vas voir. Il est temps de déguster.
– Ah, sur le gazon, magnifique. Monique me fait découvrir aussi la "cajasse", ancêtre des gâteaux périgourdins. Sorte de grosse crêpe cuite au four qui gonfle et retombe comme un soufflet.
– C'est une crêpe périgourdine. Oh, tu mets de la confiture.
– Ah oui, oui, oui.
capture
– Avec le sucre, ça croustille. Alors ça, c'est l'ancêtre du dessert dans le Périgord. Je goûte le gâteau aux noix.
– Un gâteau comme ça, tu peux le garder une semaine.
– Ah oui?
– Tu peux le mettre au frigidaire.
– Tiens, la championne. Fait en 3 coups de cuillère à pot.
– Vas-y, goûte.
– Avec le chocolat, ça marche bien.
– C'est bon, hein ? Ça va, ça fait plaisir.
– Le 1er prix n'est pas usurpé. Tu pourrais m'en refaire un ?
– Bien sûr, je t'en ferai même deux.
– Ça tombe bien, on va organiser un grand repas avec tous ceux que j'ai rencontrés dans la région.
– Eh bien, je t'en ferai deux.
– Alors, je te fais trois bisous.
– Ici, c'est trois ?
– Nous, on n'en fait que deux, mais j'en veux bien trois. Il ne faut pas être avare de bises.
– C'est trop bon. Si vous vous promenez dans le Périgord, vous allez apercevoir des bâtiments comme celui-ci, ce sont des séchoirs à tabac.
Ils sont aujourd'hui désaffectés. Car autrefois, la région était couverte de champs de tabac. La production s'est arrêtée car l'Etat a cessé de subventionner la culture du tabac. Du coup, ça s'est exporté en Afrique. Si seulement, ça pouvait nous aider à ne plus fumer. J'aimerais vous emmener à St-Geniès, au nord de Sarlat. C'est un très joli village qui a vraiment été conservé dans son jus. Le château, l'église, les maisons, tout est en état. Allez, on y va. St-Geniès, c'est l'un des villages du Périgord Noir où l'habitat traditionnel a été le mieux préservé. Il se caractérise par ses murs de pierres ocres et par ses toits en pierre de lauze. Ces deux pierres se trouvent sur les mêmes plateaux calcaires très fréquents dans la région.
capture