logo Le moteur de recherche de la télé

Le pays de Sarlat (Périgord)

Les carnets de Julie


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 16h10 sur France 3

capture
– A l'extérieur toute la journée.
– Oui, c'est le bonheur. C'est idyllique. Comment c'est possible que cet animal, dont on peut tout utiliser, que son élevage ait périclité au profit du canard ?
– Le canard, ça permet d'avoir des week-ends.
– Pourquoi ? Les périodes sont plus courtes ?
– 11 à 14 jours de gavage, ça laisse un week-end toutes les 2 semaines. Alors que l'oie, c'est 3 à 4 semaines. Pourtant, vous restez cool, au bout de 30 ans de gavage. Vos parents étaient éleveurs ?
– Oui, ma grand-mère et mon arrière-grand-mère aussi.
– Mais juste pour nourrir la famille.
– Je peux les approcher ?
– Oui. Mais allez-y doucement.
– Il y a un petit bruit à faire pour les attirer ?
– Non, faut pas bouger. Je vais vous chercher des pieds de maïs.
– Oui.
capture
– Ça peut marcher.
– Joli bouquet.
– Désolé, ce ne sont pas des fleurs. Elles arrivent.
– Ah, j'ai une copine. Denis me propose de découvrir l'autre étape de l'élevage.
– Voilà la salle de gavage.
– La salle à manger, quoi.
– C'est à partir de 15 semaines que les volatiles sont confinés et gavés au maïs et au grain issus de la propriété. Cela durera environ 3 semaines, selon la capacité de chaque oie à s'engraisser.
– Là, c'est pas .très romantique, mais le foie gras, ça se fait pas tout seul.
– C'est le seul moyen.
– Il fait ça 3 fois parjour dans toutes les cages. Ça prend un temps fou.
– Oui, 3 fois une heure et demie.
– Elles n'ont pas l'air d'apprécier.
– Oui, elles préfèrent l'ombre des noyers.
– Toi, tu gaves jamais ?
– Mais autrefois, c'était plutôt un travail de femmes.
– Je suis d'accord.
– Revenons aux traditions !
– Elles n'en gavaient pas autant. C'est très physique.
– Les femmes étaient plus douces. Avec les oies, il faut être doux.
– Donc, tu fais ça 4 heures et demie parjour depuis 30 ans.
– Et t'es pas gavé ?
– Un petit peu. Mais si je veux manger du foie gras, j'ai pas le choix.
– Bon, il me faut une oie, mais morte et plumée, ça m'arrangerait.
– On va te donner ça. Vous allez la préparer cet après-midi ?
capture