logo Le moteur de recherche de la télé

Le pays de Sarlat (Périgord)

Les carnets de Julie


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 16h10 sur France 3

– Comme un pain perdu.
– Et comme une polenta.
– On va passer aux choses sérieuses, la découpe du gâteau.
– Le gâteau de Monique !
– J'en connais un qui va être content. Il a l'air moelleux.
– Premier prix du gâteau aux noix, quand même, ce n'est pas rien.
– Vous êtes servie ?
– Il n'y en a plus pour vous.
– C'est ça, oui.
– Il s'en est sorti habilement.
– Merci, Monique.
– C'est bon, hein ?
– Ah oui.
– Avec du chocolat dessus.
– Juste ce qu'il faut.
– Quand il n'y a pas de bruit, c'est qu'on apprécie.
– On continue notre voyage en France, la découverte par la table pour préserver ses saveurs, ses produits, un peu en voie de disparition. Alors venez dans un pays dont Curnonsky disait que c'est un pays sans beurre et sans reproches. Ca, c'est le protocole...
– Evidemment.
– En vrai, vous faites comment?
– Pareil.
– Capucine a balancé.
– Moi, si.
– C'est pas mal, le confit.
– C'est un plat de régime.
– Comme le fromage, on ne devrait pas le mettre sur le pain.
– Le fromage, si.
– Ça a chauffé ! On n'a rien sans rien. france.tv access
– L'U2P est l'organisation qui représente et défend les intérêts des artisans, commerçants et professionnels libéraux.
– Alain Griset, vous êtes le président de l'U2P, quel regard portez-vous sur cette première partie du quinquennat?
– Il y a un certain nombre de mesures plus favorables à nos entreprises. L'U2P, c'est 2 800 000 entreprises de moins de 10 salariés. Pour la première fois, on a vu dans le code du travail, en particulier, au niveau de l'apprentissage, des mesures favorables. Mais certaines mesures viennent en contradiction, comme le fait que le soutien au maître d'apprentissage soit moins fort qu'avant. Le bilan est mitigé.
– Dans le discours de politique générale du Premier ministre, avez-vous perçu un changement de cap avec les partenaires sociaux ?
– Le Premier ministre veut mettre de l'humanité et de la proximité. Pour l'U2P, c'est bien, nos entreprises sont à taille humaine, proches des Français. Nous souhaitons que cette volonté se traduise par des politiques adaptées à nos besoins.
– Il n'y a pas eu d'accord, sur l'assurance chômage, la réforme annoncée vous convient-elle ?
– L'U2P a beaucoup cherché à trouver un accord, avec les partenaires sociaux, car pour nos entreprises, la recherche d'un salarié qualifié est extrêmement importante. Le gouvernement a permis de ne pas avoir cette taxation, les contrats courts, mais il y a de nouvelles contraintes. Donc on est dans l'attente de la réalisation concrète de ces décisions.
– Merci à vous. france.tv acces