logo Le moteur de recherche de la télé

Chenonceau

Côté jardins


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h15 sur France 3

capture
– C'est une pierre qui se scie et se débite facilement, ce qui explique que dans le village, on ait construit des kilomètres de galeries. Allez, les biquets ! Qu'est-ce qu'on a faim ! C'est parti !
– Les 8 000 vers à soie de la magnanerie sont nourris 3 fois parjour. Au cours de leur vie, leur poids est multiplié par 10 000.
– La croissance du ver à soie est terrible. La vie du ver est d'un mois.
Le bébé ver fait 2mm à la naissance. Les oeufs sont tout petits et c'est un animal qui va muer 4 fois. Là, je suis en train de leur donner leur 3e repas aujourd'hui. Ce sont des vers magnifiques, énormes. Ce sont des vers qui ont atteint leur maturité. Ils ont un gros mois et ils font les cocons. Donc d'ici quelques jours, j'aurai des cocons partout et plus de vers. Celui-ci, il se désintéresse de la nourriture. Il ne se dirige pas vers le support, mais vers l'extérieur.
capture
– Les vers rassasiés vont commencer à tisser. En 3 jours et 3 nuits seulement, ils forment leur cocon.
– On s'accroche.
– Ils tissent en moyenne 1,5km de fils d'un seul tenant.
– Voilà, il est en train de s'accrocher. C'est le tout début. On est loin du cocon. On ne voit même pas la forme du cocon. Il est en train de se fixer et on voit le ver, il a une couleur un peu jaunâtre. Il est translucide.
– Pendant le tissage, il faut porter une attention spéciale aux vers, afin qu'ils aient chaud, qu'ils aient de l'air et que le cocon ne se brise pas. A l'époque, les femmes avaient des techniques insolites pour éduquer leurs petites bêtes.
– Les oeufs, les femmes souvent les couvaient. Elles les mettaient sous les jupons par exemple, ou sous le lit. On les mettait dans le corsage. C'était une façon simple de faire et on était fiers. "Mes vers sont montés en bruyère." Quand vous aviez les vers les plus rapides, toutes les voisines étaient au courant. C'était la fierté, on avait réussi son éducation.
capture