logo Le moteur de recherche de la télé

Chenonceau

Côté jardins


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h15 sur France 3

capture
– En 1554, Diane de Poitiers fait planter 150 mûriers dans ses parterres à Chenonceau pour développer la culture de la soie, joindre l'utile à l'agréable et développer ses finances. Au 16e siècle, les soieries font travailler près de la moitié des habitants de Tours, mais ferment peu à peu après la Révolution. L'élevage de vers à soie et la culture de mûriers auraient pu disparaître si des passionnés comme Laurent n'avaient pas continué à entretenir cette activité dans sa magnanerie.
– A l'origine, c'est un mot du sud. "Magnanerie" vient de magnan, le goinfre. C'est un dérivé de manger et magnan, c'est devenu par extension le ver à soie. La magnanerie, on y éduque les vers à soie et y travaillaient les dames qu'on appelait les magnanarelles.
capture
– Laurent cultive une quinzaine de mûriers blancs, comme à l'époque, mais aussi une variété dont les vers à soie sont encore plus friands.
– Alors ici, on est au milieu de petits mûriers, tout beaux, qu'on appelle des Kokuso 21. Ce sont des mûriers japonais et ça sert aux vers à soie, puisque les mûriers sont leur seule source de nourriture. Ils ont un appétit féroce.
La consommation des feuilles est gigantesque. Pour vous donner un exemple précis, les oeufs des vers à soie sont minuscules. On a 1 500 oeufs au gramme, donc c'est peu. Eh bien, pour 220g de graines ou d'oeufs, c'est la même chose, il faut 10 tonnes de feuilles et c'est autour donc il fallait de la main-d'oeuvre, les enfants et les hommes, pendant que les femmes étaient à la magnanerie. C'était une affaire de famille.
– En plus de maintenir un savoir-faire ancestral, la magnanerie est installée dans un habitat troglodytique creusé dans le tuffeau. Cette pierre dite des rois est emblématique des châteaux de la Loire.
– On est dans une ancienne partie de carrière. Ça a été extrait sur 2 niveaux. Une partie de notre sous-sol est partie dans la construction de tout ce qu'on a dans la région, y compris les châteaux.
capture