logo Le moteur de recherche de la télé

Chenonceau

Côté jardins


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h15 sur France 3

capture
– C'est intéressant de montrer cette image qu'on ne peut plus voir car cette transformation faite par Catherine a été annulée au 19e.
– Plus tard, d'autres femmes lui succéderont, ancrant le château dans un esprit féminin et esthétique qui perdure. L'architecture de Chenonceau n'a pas changé et traverser la galerie du pont, c'est plonger dans la vie de Catherine de Médicis et de la Renaissance italienne.
– Pourquoi fait-elle construire cette immense galerie ?
– L'idée de la galerie vient de Diane de Poitiers. Elle voulait rajouter un lieu de réception, mais elle n'a pas pu finir les travaux.
capture
– Elle fait construire le pont et Catherine, la galerie. Ce qui caractérise la galerie, ce sont les larges fenêtres à partir desquelles on a une vue sur le Cher et sur les jardins. C'est important, la lumière. Catherine de Médicis arrive d'Italie et c'est typique du style italien.
– L'ouverture sur le paysage, c'est très important en Italie, mais c'était déjà le cas pour Thomas Bohier. Pour la construction du château, il voulait l'ouvrir au maximum sur le paysage et Catherine pour la galerie va faire pareil. Elle va faire construire des balcons qui vont permettre de voir le Cher, le paysage et les jardins sur les côtés.
– Vu de l'extérieur, ça rappelle le Ponte Vecchio à Florence.
– Le château de Chenonceau est davantage inspiré de l'architecture vénitienne, on le voit dans son rapport avec l'eau.
– D'abord, Diane de Poitiers prévoyait une galerie à un niveau, Catherine de Médicis, elle, fait une galerie à 2 niveaux.
– On monte.
– Pour accéder au second étage, il faut emprunter un escalier droit, le premier qu'ait connu la France.
– Une innovation qui arrive d'Italie également.
capture