logo Le moteur de recherche de la télé

Chenonceau

Côté jardins


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h15 sur France 3

capture
– Ce n'est plus comme au Moyen Age, un jardin fermé derrière des murs à l'abri d'un monde dangereux. Ce sont des jardins qui vont vers le monde, qui se montrent au monde, affirmant ainsi l'éclat de leur maître et de leur créateur.
– Ironie de l'histoire, le jardin de Catherine ne supplantera jamais le parterre de Diane, fleuron mondial des jardins Renaissance.
Diane, maîtresse du roi de 20 ans son aînée et qui fut sa nounou, est une femme d'affaires inventive. Elle fait installer les cuisines du château dans un lieu étonnant.
capture
– Ces cuisines sont particulières, puisqu'elles se trouvent dans les piles qui servent aujourd'hui de support au château. La seconde particularité de ces cuisines, c'est qu'elles sont juste à côté de l'eau, ce qui est très pratique, puisqu'on pouvait être livré à toute heure par voie fluviale et l'hiver, on pouvait se servir de la glace du Cher.
– Et Diane va plus loin. A une époque où il n'est pas courant de prendre des bains, elle plonge, paraît-il nue, dans la rivière.
– C'est par cette porte que Diane venait pour accéder aux rives du Cher pour se baigner car elle prenait des bains d'eau glacée bons pour sa peau et qui préservaient sa jeunesse et sa beauté. Et c'est d'ailleurs par cette porte que les marmitons étaient livrés. C'est par ici qu'on livrait les victuailles. Le bateau amarrait en bas du quai et ils livraient dans la cuisine.
– Quelques années plus tard, à la mort d'Henri II, Catherine de Médicis contraint sa rivale Diane de Poitiers à restituer Chenonceau à la Couronne. A son tour, elle laissera son empreinte, en construisant sa fameuse galerie, un nouvel exemple de la richesse monumentale à la française.
capture