logo Le moteur de recherche de la télé

Chenonceau

Côté jardins


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h15 sur France 3

capture
– Le travail de sélection, c'est de retourner vers le parfum.
– Mais il faut savoir qu'une rose parfumée tient moins bien car l'énergie de la plante est concentrée pour le parfum et non pour la tenue et il faut savoir aussi qu'une rose parfumée, c'est une rose qui a une intensité de couleur moins importante. La couleur s'estompe un peu.
– Et l'angélique ?
– On va en mettre quelques têtes.
– Comment vous est venue l'idée d'utiliser des plantes potagères pour dresser des bouquets ?
– Déjà par sensibilité carj'aime les mélanges fleurs-fruits et comme on a une richesse folle de fruits et légumes, on se partage avec le chef cuisinier les aubergines, les poivrons, toutes sortes de fleurs et de fruits qu'on n'utilise pas forcément au même stade de maturité.
capture
– Il y a un côté rabelaisien.
– Oui, ça, ça me plaît bien.
– On y est presque.
– Oui.
– La pivoine, pendant longtemps, ça n'a pas été utilisé comme plante d'agrément. Les Grecs l'utilisaient pour soigner l'épilepsie et les Chinois l'utilisaient pour lutter contre l'anémie et bien plus tard, on l'a utilisée pour la décoration.
– Juste une touche finale avec une curiosité.
– Qu'est-ce que c'est?
– Nos fameux alliums... On a plein de variétés dans les alliums et j'ai pris ceux-là, parce qu'ils sont extraordinaires de ligne et ça, ça va apporter de la vie et de l'originalité à la composition. L'avantage du potager des fleurs, ça vous apporte ses surprises, des fleurs non standardisées, non formatées, le petit truc qui va apporter l'émotion à nos compositions.
– Ça va très bien avec les jardins de Chenonceau, avec celui de Catherine de Médicis notamment où le souci était toujours de marier le naturel avec la nature plus contrôlée, plus travaillée et on retrouve tout ça dans ce bouquet.
– Oui, tout à fait et puis là encore, c'est un peu ma culture. Il faut des choses construites, des choses solides avec un petit brin de folie quand même.
– Que va-t-on faire de ce bouquet?
– Il va aller être positionné dans le cabinet vert.
capture