logo Le moteur de recherche de la télé

Chenonceau

Côté jardins


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h15 sur France 3

capture
– Je comprends un peu mieux l'appellation "potager des fleurs".
– Oui.
– Des asperges.
– Effectivement.
– Vous les utilisez aussi dans la composition de vos bouquets ?
– Le chef cuisinier les a utilisées à son stade de maturité gustatif.
– C'est mieux.
– Nous, on les laisse mûrir et on va les utiliser dans nos bouquets du château.
– Vous attendez qu'elles fleurissent.
– Oui, mais pas trop non plus car elles fanent vite.
– Le cuisinier et le fleuriste trouvent leur bonheur ici. Nous sommes avec un MOF, meilleur ouvrier de France comme fleuriste.
– Allons vers les pivoines.
– Ca, c'est magnifique.
capture
– Ce sont des pivoines arbustives.
– Celle-ci est extraordinaire. On comprend que cette fleur ait séduit les peintres.
– Oh que oui !
– Laquelle on coupe ?
– On va couper les plus petites, celle-ci, là et celle-ci, on va la laisser sur pied pour la laisser s'exprimer jusqu'au bout. On en fait profiter les visiteurs.
– Je mets le nez dessus car il y a un petit parfum.
– Certaines ont un parfum poivré qui est gênant, mais celles-ci, c'est délicat.
– J'aurais éternué si c'était poivré, mais là... J'en profite.
– C'est feutré.
– C'est vrai.
– Allez !
– Vous pouvez couper les deux.
– A la base ?
– On a ce qu'il faut, on peut aller composer notre bouquet.
– Depuis plus de 20 ans, le château de Chenonceau abrite un atelier unique en France. C'est ici, dans le corps de ferme, que Jean-François compose des oeuvres d'art. Et comme tout travail d'artiste, il faut une certaine technique.
– C'est un très bel endroit.
– Quand on arrive le matin, que les chevreuils nous attendent, c'est un beau lieu de travail.
– Pardon.
– Je vous en prie.
– Voilà l'antre du fleuriste.
– Oui, l'antre de l'atelier floral de Chenonceau.
– J'adore les odeurs d'un atelier de fleuriste.
– Ça sent le frais, le végétal.
– Le muguet, les roses.
– Voilà la cueillette de ce matin.
– Alors comment procède-t-on ?
capture