logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 12h55 sur France 3

capture
–  Tous les clients sont contents, je n'entends que des compliments. C'est une grande satisfaction.
– Il regarde toujours le matériel et il s'intéresse toujours aux courses et BUX coureurs. Il a un oeil encore assez précis sur ce qui se fait maintenant.
– Antonin connaît tous les coureurs d'aujourd'hui, à commencer évidemment par le Français Julian Alaphilippe.
– C'est un sacré coureur!
capture
– Après avoir lu les pages sports du "Progrès", il accueille les copains pour l'étape du jour à la télé.
– Il sait que s'il a besoin d'un coup de main pour quoi que ce soit, Mais à 95 ans, il n'a pas beaucoup besoin d'aide!
– Hier comme aujourd'hui... En 1955, c'est tout seul que, pendant douze jours, il défendit son maillot jaune. Ses coéquipiers de l'équipe de France étaient au service de Louison Bobet qui s'est imposé à Paris. Il n'a même pas goûté au plaisir d'après-étape...
– Je ne suis jamais monté sur un podium, cela n'existait pas à mon On recevait le maillot jaune sur la ligne d'arrivée et direct à
– C'était une autre époque mais Antonin Rolland se porte assez bien dans celle d'aujourd'hui!
– A. Pasteur : C'est l'occasion pour moi de saluer sa petite-fille, Marion Rolland, inoubliable championne du monde de descente en 2013 en Autriche... On est champion de génération en génération chez les Rolland, en cyclisme et en ski!
– L. Jalabert : En tout cas, cela fait plaisir de voir des champions de cette époque-là en aussi bonne forme, alerte, à faire du vélo tout les jours et regarder le Tour de France à la télé!
– A. Pasteur: Et se prendre de passion pourJulian Alaphilippe! Bravo Monsieur Antonin Rolland!
capture