logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 12h55 sur France 3

capture
– C'est dire s'il a chaud... C'est comme une étape de montagne, tellement il y a de monde aujourd'hui. Et puis c'est vraiment dur, cette succession de côtes... Le rythme est assez soutenue en tête de peloton. Toutes les équipes des favoris sont bien calés devant et on commence à perdre des coureurs à l'arrière.
– M. Rousse : Kristoff a basculé en dernière position au sommet.
– L. Jalabert : C'est une journée agréable à passer au bord des routes, en plein juillet, avec une animation qui ne coûte pas cher, pour les familles...
– A. Pasteur: C'est le premier vrai week-end de vacances, ce week-end du 14juillet...
– L. Jalabert : On se rassemble en famille au balcon!
capture
– A. Pasteur : Que se passe-t-il? Une petite poussette chez Ineos?
– M. Rousse : Oui, juste pour faire signe au maillot jaune qu'il peut passen
– L. Jalabert : Il y a eu un avertissement hier pour Yoann Offredo, pour une rétro poussette... Mais ce n'était pas exactement le cas. Ceci étant, ce n'est pas autorisé.
– A. Pasteur : Ce sont des relais à l'américaine, comme on les appelle
– M. Rousse : On a vu Cortina ramener des bidons.
– L. Jalabert : C'est difficile de se battre pour revenir devant avec tous les bidons, quand on est chargé...
– T. Voeckler : Les petits gilets avec les bidons, c'est bien pratique_ La plupart des coureurs maintenant courent en combinaison. C'est beaucoup plus compliqué pour placer les bidons... C'est pour cela qu'on a inventé ces petits gilets.
– A. Pasteur : Plus que trois minutes quarante-cinq d'avance pour les quatre hommes de tête. Le scénario de cette étape reste finalement à écrire.
– L. Jalabert : Retour sur la route du Tour avec le contrôle du peloton sur les échappés, qui ont perdu un petit peu de terrain. Les quatre hommes se relaient activement. Ils perdent un peu de temps dans les montées mais ils descendent à
– T. Voeckler : C'est exactement ça. Je pense que ça va être le scénario des prochains kilomètres. Ils sont dans la gestion dans les montées. Mais dans les descentes, ils sont vraiment à fond. Niki Terpstra a dû s'arrêter pour satisfaire un besoin naturel mais il va pouvoir revenir.
capture