logo Le moteur de recherche de la télé

Depuis Caen - Vers le zéro chômage ?

On a la solution


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 11h20 sur France 3

capture
– Cassandra a créé la Cravate solidaire Caen en 2014. Depuis, l'association s'appuie sur l'aide de bénévoles: professionnels des ressources humaines, retraités ou conseillers en image, comme Catherine. Catherine, vous avez un dressing de rêve.
– Merci.
– Que faites-vous?
– Je trie des vêtements que l'on m'a apportés. Ce sont des particuliers qui nous amène les vêtements après le tri de la garde-robe. Il y en a un tout petit peu mais parfois on en a pour 100kg, On a des bénévoles qui nous aident. Là, je peux me débrouiller toute seule.
– Montrez-moi ce que vous avez dans votre sac. vous l'avez dit, tous ces vêtements sont à destination de demandeurs d'emploi.
– On nous les donne.
capture
– Très mignon, très jolie. Ca, c'est pour une femme. Qu'est-ce que vous avez d'autres?
– Encore un petit chemisier.
– C'est pas mal du tout. Tous ces vêtements sont offerts par des particuliers ou lors des collectes organisées dans les entreprises de la région. Comment ça se passe? Les demandeurs d'emploi, quand ils viennent chez vous?
– On fait un coaching ensemble. On discute, on parle de leur goût. Quel style tu as, Johann?
– Style... ce qu'on appelle métaleux. Au 1er coup d'oeil, ça doit faire peur aux patrons. Je ne veux pas le cacher.
– On parle du parcours professionnel et des codes vestimentaires dans lesquels ils vont travailler. Alors, Johann?
– La vente. Plus librairie voir culturel qu'autre chose.
– Par exemple s'il travaille dans l'informatique, il n'y a pas
– Ou dans le marketing, c'est un peu plus freestyle.
– En revanche dans les banques, c'est plus rigide. Si on arrive à leur trouver leur taille, quand tout va bien,
– Ils repartent avec le costume. C'est un don. On sent que vous prenez plaisir à faire cela, Catherine.
– Oui, c'est un bonheur car les bénéficiaires, les candidats qui viennent, on voit l'évolution au fur et à mesure qu'ils essaient les vêtements et qu'ils repartent avec un costume. Quand ils arrivent, ils se disent: "Jamais!" Au fil du temps, devant la glace, ils se trouve beaux et c'est génial, ils ont le sourire.
capture