logo Le moteur de recherche de la télé

JT, journal télé, informations

Journal 20h00


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 20h00 sur France 2

capture
–  "Des fleurs de cerisier en octobre, voilà bien le genre de choses dont Marianne aurait tiré une de ses passionnantes leçons sur la vie." C'est vraiment la bonne période pour lire, pour l'évasion, la
– Sur le sable, cet été, on trouve toutes sortes de pépites littéraires, il y en a pour tous les goûts.
– Je lis "Au petit bonheur la chance!" D'Aurélie Valognes. Je pense que ça va être un livre plein d'émotion.
– C'est un recueil de nouvelles sur l'approche des nouvelles technologies par rapport à notre monde actuel.
– Ça raconte l'histoire de jeunes qui partent à la conquête de Mars
– Les plus mordus de lecture se retrouvent ici, dans cette bibliothèque à ciel ouvert. Chaque été, on vient y dévorer près de 2.000 ouvrages. La tête dans les nuages et les doigts de pied en éventail.
capture
– On est au frais, à l'ombre, c'est un bonheur.
– C'est un cadre idéal, normalement c'est enfermé dans des endroits clos et là, on a la chance d'être face à la mer, de profiter du beau temps, c'est parfait.
– Il y a des auteurs devenus à eux seuls des classiques de l'été. Ceux qui ont le vent en poupe et dont les tout derniers romans font le tour des plages avec souvent le succès à l'horizon.
– Comme promis, l'invité culture de ce samedi soir... Chacun de ses romans depuis maintenant 20 ans s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires. Le dernier opus, "Ghost in Love", est en tête des ventes actuellement. Marc Levy, bonsoir, merci d'être avec nous. On a découvert derrière vous toute cette histoire résumée avec tous ces livres, qu'est-ce que vous vous dites après toutes ces années? Vous avez d'autres histoires dans la tête?
– M. Levy : J'en ai plein! Et cela vient principalement par le bonheur, celui de vivre avec des personnages imaginaires, de les inventer, de les placer dans des intrigues. J'ai toujours beaucoup d'empathie pour des personnages qui sont des gens ordinaires et qui se trouvent dans des situations extraordinaires.
– Vous avez une organisation de l'écriture?
– M. Levy : Il y a une coupure réelle, quand ma fille rentre dans mon bureau, mais sinon c'est au gré de l'imagination. C'est déjà le bonheur de la fidélité de mes lecteurs depuis vingt ans, je me sens tellement redevable à l'égard des lecteurs et des libraires...
– Quand vous êtes derrière quelqu'un qui lit votre livre dans le train, vous êtes toujours surpris? Vous êtes inquiet?
– M. Levy : Je suis surpris, je suis touché, l'écrivain n'a pas Et puis il y a une attention, je me demande où le lecteur en est!
– Vous mettez votre adresse mail dans ce livre...
– M. Levy : Je trouve que s'ils ont envie de m'écrire, c'est tout à fait normal. Ça fait vingt ans que je réponds personnellement à tout le monde.
– Vous avez déjà un jour pris la plume, écrit cinquante pages et vous êtes dit: "Ça ne marche pas"?
capture