logo Le moteur de recherche de la télé

Vélo club


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 17h40 sur France 2

capture
– Je suis dans les temps, c'est parfait.
– T. Voeckler: Déjà, merci. Quand on est le leader, on n'attaque pas forcément, c'est une prise de risque. Je suis impressionné. A cinq kilomètres de l'arrivée, il avait un visage qui n'était pas comme ça! après, il est serein... Il n'a pas changé, Thibaut Pinot! Mais il a sacrément mûri. Aujourd'hui, il a pris l'ascendant psychologique sur ses adversaires. La Groupama-FDJ devient la grosse équipe de ce Tour.
capture
– L. Luyat : On regarde le podium et on en discute après. C'est à vous, Nicolas et Laurent Jalabert!
– N. Geay : Oui, Laurent mais on a un peu du mal à redescendre après ce final explosif. C'était magnifique, cette arrivée d'étape. En grande partie grâce à cet homme, le Belge Thomas De Gendt... Il n'est plus à présenter et il s'est imposé aujourd'hui. C'est la deuxième victoire de sa carrière sur le Tour de France.
– L. Jalabert : Thomas De Gendt est un garçon qui a un potentiel énorme. On croit parfois qu'il est cuit mais il en a toujours sous la pédale. Ce qu'il a fait aujourd'hui encore, il n'y a pas de mots pour le décrire. L'exploit sportif est surdimensionné. On pensait qu'il allait caler dans la dernière montée mais non. Il a la capacité d'aller jusqu'au bout et de résister. Une victoire qui force le respect, encore une fois et que le public apprécie à sa juste valeur car il est acclamé ici.
– N. Geay : On voit cette étape par le prisme franco-français, avec l'exploit de Julian Alaphilippe et Thibaut Pinot mais c'est vrai que Thomas De Gendt a su résister. C'est peut-être le meilleur baroudeur du monde. Il l'a encore montré aujourd'hui.
capture