logo Le moteur de recherche de la télé

Vélo club


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 17h40 sur France 2

capture
– Mais la plus grosse pression, c'est celle que je me mets. Je n'ai pas envie de décevoir mon équipe. J'ai envie de faire le plus beau résultat possible pour eux aussi.
– A. Pasteur : Vous avancez mais pas seul... Il y avait David à vos côtés, et dans le final, Sébastien Reichenbach... Votre équipe est formatée pour vous accompagner le plus loin possible, elle est juste magnifique?
– T. Pinot: Oui, et les autres équipes nous le disent, on fait le boulot, on est respectés car on montre qu'on est très costauds. On est exactement là où on voulait être. David est très fort, Sébastien sera là dans les cols.
– M. Rousse : Cette année, c'était vraiment l'objectif, le Tour de France? D'habitude, vous passez par la case Giro...
capture
– T. Pinot: Oui, ça a été frustrant de mettre une croix sur le calendrier du mois d'avril... Je voulais découvrir les Ardennaises. C'était frustrant mais je savais que cela allait payer plus tard. Je fais attention.
– M. Rousse : Dès décembre, ton équipe était déjà pratiquement formée autour de toi sur le Tour de France?
– T. Pinot: Oui, depuis décembre on savait aller vite. Souvent, on est 8 ou 10 et arrivés en mai, il en manque la moitié. Là, on est tous les huit au top.
– A. Pasteur: Le Tour, ça n'a pas toujours été simple pour vous. Là, on vous sent détendu?
– T. Pinot: Oui, je suis relax. Je voulais gagner sur les trois grands tours, c'est ce que j'ai Là, c'est presque du bonus.
– L. Luyat : Vous écrivez une nouvelle page de votre histoire sur le Tour de France. L'avoir regardé à la télé l'année dernière, c'était terrible?
– T. Pinot: Oui, j'étais devant ma télévision l'été dernier et ce n'était vraiment pas drôle. C'est là que j'ai compris l'importance du Tour pour un cycliste français. Cela m'a tellement frustré que je me suis lâché sur la Vuelta en fin de saison! J'ai gardé ça dans ma tête et depuis le début de l'année, j'étais
– L. Luyat : Là, vous êtes passé de la 7e à la 3e place. Ça compte pour le moral?
capture