logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h05 sur France 2

capture
–  A. Pasteur : La route se cabre de nouveau pour les hommes de tête. Début de l'ascension de la côte de la Croix de Part.
– M. Rousse : Oui, cette difficulté de 5 kilomètres à plus de 8% de moyenne permettra d'user encore un peu plus les organismes.
– A. Pasteur : Thierry, des nouvelles de Yoann Offredo?
– T. Adam : Aujourd'hui, il est derrière...
– C'est une étape très dure et ça roule vite.
– T. Adam : Est-ce qu'il a hésité à prendre la route ce matin?
– Non, il ne voulait pas abandonner.
capture
– T. Adam : Il a passé une nuit blanche, vous avez des nouvelles?
– Oui, ça va être compliqué.
– A. Pasteur: C'est l'heure de jouer avec nous au jeu de la combativité, 50.000 euros à gagner et cinq écrans télé. Pour cela, il faut répondre à la question du jour...
– F. Ferrand : Nous arrivons en vue de Courzieu, capitale de la fraise. Il y en a beaucoup sur le bord des routes, nous n'aurons sans doute pas le temps de les cueillir.
– L. Jalabert : Il y en a, comme Chad Haga.
– T. Voeckler: Il y a vraiment un pourcentage très élevé, c'est très irrégulier.
– M. Rousse : Petit accrochage pour Julian Alaphilippe.
– L. Jalabert : Il repart.
– A. Pasteur: Thierry?
– T. Adam : Il y avait une plaque d'égout, je pense qu'il y a eu un Et comme ça commence à grimper, il fallait remettre la machine en route, ce qu'il a bien fait. C'est Lutsenko qui est victime d'un problème mécanique.
– L. Jalabert: Nous étions sur une grande route avant d'entamer cette montée avec un regroupement quasi général. On a pris le temps de se ravitailler. Ça va accélérer à nouveau. On arrive sur une portion compliquée à gérer. Les échappés ont pris 40 secondes supplémentaires.
– A. Pasteur : Cette étape est toujours aussi difficile à lire.
– L. Jalabert : L'échappée a fière allure, ils ne sont que quatre mais quatre costauds et qui ne vont pas rendre les armes facilement. Même si le terrain est compliqué, il y a une victoire d'étape au bout Ils vont de toute façon s'accrocher à cette chance-là. Il faut revenir à leur niveau, mettre les bouchées doubles.
– M. Rousse : Si c'étaient des équipes de favoris qui faisaient un tempo, ils pourraient monter, là ce sont des équipes de sprinters.
capture