logo Le moteur de recherche de la télé

Cyclisme


diffusion le samedi 13 juillet 2019 à 15h05 sur France 2

capture
– Et je suis convaincu que l'équipe Deceuninck-Quick-Step s'en veut un peu d'avoir laissé filer ce maillot jaune et ils ont envie de faire plaisir à Julian Alaphilippe qui leur donne tant depuis tant d'années.
– A. Pasteur : Le talentueux Asgreen, deuxième du Tour des Flandres cette année. Là, on est plutôt à l'arrière du peloton avec le leader colombien de la formation Education First.
– L. Jalabert : Ça ne se passe pas trop mal pour lui pour l'instant. Il n'a pas perdu beaucoup de temps sur la Planche des Belles Filles.
– A. Pasteur: Rigoberto est un excellent coureur.
– L. Jalabert : Oui.
capture
– A. Pasteur: C'est un garçon éclipse, on ne l'a pas trop vu cette année mais souvenez-vous du Tour de France 2016, 2e du général.
– M. Rousse : Il ne fait pas beaucoup de bruit, là, il suit, il ne connaît pas beaucoup de défaillances.
– A. Pasteur: Un homme en forme, Jesus Herrada.
– L. Jalabert: Pour l'instant, sur ce Tour, ça ne s'est pas trop vu. Il est 62e sur le Tour. Aujourd'hui, c'est une belle opportunité pour lui, demain, ça en sera une autre.
– M. Rousse : On peut penser qu'avec les kilomètres que parcourent les coureurs sur le Tour, ils perdent du poids, mais ce n'est pas forcément bon.
– L. Jalabert : C'est que l'alimentation n'est pas adaptée.
– M. Rousse : C'est rare de voir les coureurs prendre du poids sur le Tour de France. Alors que sur les classiques, ce ne sont pas des courses d'étapes, les coureurs sont dans le même hôtel et ont tendance à prendre des kilos. Ce qui est important sur le Tour de France, c'est de ne pas trop manger pendant la journée de repos.
– L. Jalabert : Quand on change les habitudes, comme rajouter un repas de midi pendant le jour de repos, le lendemain ils ont beaucoup de peine à se remettre en route. Mais en règle générale, sur le Tour, on maigrit car la dépense énergétique est très importante.
– A. Pasteur: On est à 39 km/h pour les hommes de tête.
– L. Jalabert : Thomas, on maigrit sur le vélo, oui, mais sur la
capture